Ouvrir le menu principal

Jambyn Batmönkh

homme politique mongol
(Redirigé depuis Jambyn Batmonkh)

Jambyn Batmönkh
Жамбын Батмөнх
Illustration.
Statue de Jambyn Batmonkh.
Fonctions
Président du Præsidium du Parlement mongol
(chef de l’État)

5 ans, 3 mois et 9 jours
Premier ministre Dumaagiin Sodnom
Coalition Jambyn Batmönkh
Prédécesseur Nyamyn Jagvaral (en) (intérim)
Successeur Punsalmaagiyn Ochirbat
Secrétaire du Conseil des ministres de Mongolie

10 ans, 6 mois et 1 jour
Président Yumjagiyn Tsedenbal
Nyamyn Jagvaral (en) (intérim)
Prédécesseur Yumjagiyn Tsedenbal
Successeur Dumaagiin Sodnom
Biographie
Nom de naissance Jambyn Batmonkh
Date de naissance
Lieu de naissance Khyargas (Mongolie)
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Oulan-Bator (Mongolie)
Nationalité mongole

Jambyn Batmönkh
Chefs du gouvernement de Mongolie
Chefs d'État mongols

Jambyn Batmönkh ( - ) était un homme politique mongol, ancien secrétaire général du parti communiste mongol, Premier ministre et chef de l'État sous le régime communiste de la République populaire mongole.

Batmönkh intègre le parti communiste mongol, connu sous le nom de Parti révolutionnaire du peuple mongol en 1948 et commence son ascension politique. Il entre au comité central en 1971 et en 1973, il devient ministre des Sciences et de l'Éducation, puis membre de l'organe suprême du parti, le politburo en 1974. Batmönkh est nommé le 11 juin Secrétaire du Conseil des ministres, ce qui correspond au chef de gouvernement de la Mongolie. Il est aussi premier secrétaire du PRPM.

Le congrès du PRPM d'août 1984 pousse Yumjagiyn Tsedenbal, gravement malade, à la retraite et place Batmönkh à son poste de gensek (secrétaire général) du PRPM. Le 12 décembre de la même année, Batmönkh devient aussi chef de l'État (nominalement Président du Grand Houral, le parlement mongol ou, plus précisément, Président du Presidium du conseil populaire du grand Houral). Le nouveau chef d'État raffermit les liens déjà étroits entre l'Union des républiques socialistes soviétiques et la Mongolie depuis 1924.

Le secrétaire général du Parti communiste de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev vient en visite à Oulan-Bator en 1985 et convertito à la politique d'ouverture prônée par le voisin soviétique. Perestroïka et Glasnost deviennent les mots d'ordre de Batmönkh et du PRPM. Devant la montée du mécontentement populaire face à la lenteur des réformes promises et la remise en cause du rôle du parti communiste, Batmönkh démissionne de son poste de chef d'État en mars 1990 et laisse la place à Punsalmaagiyn Ochirbat.

AnnexesModifier