Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilbault.
Jacques Wilbault
Jacques Wibault 02774 artiste peignant sa femme.JPG
L'artiste peignant sa femme, Musée des beaux-arts de Reims
Naissance
Décès
Activité

Jacques Wilbault, ou Wilbaut, né le à Château-Porcien (Ardennes) et mort le dans la même ville, est un peintre français du XVIIIe siècle et début du XIXe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Il est un des élèves de son oncle, Nicolas Wilbault. Il vient ensuite s'installer à Paris en 1750, à 21 ans. Il y fait des études à l'Académie royale de peinture et de sculpture et y travaille dans l'atelier de Jean Restout, ami de Nicolas Wilbault. Contraint de revenir dans le Porcien en 1752, il y reste[1]. En 1765, à 36 ans, il épouse Marie-Nicole Coutier, veuve d'un chirurgien de Château-Porcien. Une fille de Marie-Nicole Coutier et de son premier époux, Louis Laval, épousera quelques années plus tard le peintre rémois Nicolas Perseval[2].

Jacques Wilbault a peint essentiellement des portraits, et des thèmes religieux. Ces œuvres sur des thèmes religieux ont été présentes dans de nombreuses églises et bâtiments du Porcien et du Rethélois. Certaines y sont encore présentes, ainsi qu'à la cathédrale Saint-Etienne de Châlons-en-Champagne. Mais de nombreux tableaux ont disparu lors de la Révolution française[3]. Un moment interrompue, cette production religieuse put reprendre sous le Premier Empire[4].

Exemple de peinturesModifier

RéférencesModifier

  1. de Mézières 1836, p. 154.
  2. Jadart 1906, p. 46.
  3. Bouillot 1830, p. 445.
  4. Jadart 1906, p. 48.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Henri Jadart, « La parenté des peintres Nicolas Perseval et Jacques Wilbault », Revue historique ardennaise, t. 13,‎ , p. 46-48 (lire en ligne).
  • Henri Jadart, « Nicolas et Jacques Wilbault, peintres de Château-Porcien (1686-1806) », Revue historique ardennaise,‎ , p. 309-339.
  • Léon Charvet (dir.) et Henri Jadart, « Nicolas et Jacques Wilbault, peintres français du dix-huitième siècle », dans Réunion des sociétés des beaux-arts des départements, Typographie de Plon, Nourrit et Cie, , p. 271-301.
  • « Wilbaut, peintre de portraits », L'Intermédiaire des chercheurs et curieux,‎ , p. 356-357 (lire en ligne).
  • Letillois de Mézières, Biographie générale des Champenois célèbres, morts et vivants ..., Journal des peintres, (lire en ligne), « Wilbaut (Jacques) », p. 153-154.
  • Abbé Bouillot, Biographie ardennaise, ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus ou leurs erreurs, Librairie Ledoyen, (lire en ligne), « Wilbault (Jacques) », p. 445-446.

Sources sur le webModifier

Articles connexesModifier