Ivy Matsepe-Casaburri

femme politique sud-africaine

Ivy Matsepe-Casaburri (née le à Kroonstad et morte le à Pretoria est une enseignante et femme d'État sud-africaine, membre du Congrès national africain (ANC).

Ivy Matsepe-Casaburri
Illustration.
Fonctions
Présidente de la République d'Afrique du Sud
(intérim)

(moins d’un jour)
Prédécesseur Thabo Mbeki
Successeur Kgalema Motlanthe
Ministre des Communications, Télécommunications et des Services postaux

(9 ans, 9 mois et 20 jours)
Président Thabo Mbeki
Elle-même (intérim)
Kgalema Motlanthe
Vice-président Phumzile Mlambo-Ngcuka
Baleka Mbete
Gouvernement Mbeki
Motlanthe
Prédécesseur Jay Naidoo
Successeur Siphiwe Nyanda
Première ministre de l'État-Libre

(2 ans, 5 mois et 28 jours)
Prédécesseur Patrick Lekota
Successeur Winkie Direko
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Kroonstad (Afrique du Sud)
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Pretoria (Afrique du Sud)
Nationalité Sud-africaine
Parti politique ANC
Diplômée de Université de Fort Hare
Université Rutgers
Profession Enseignante

Ivy Matsepe-Casaburri
Présidents de la république d'Afrique du Sud

BiographieModifier

Alors qu'elle a 28 ans elle quitte l'Afrique du Sud pour un exil qui durera vingt-cinq ans. Elle étudie aux États-Unis et obtient un doctorat en sociologie à l'université Rutgers. Elle retourne en Afrique du Sud en 1990 et à partir de 1993, travaille à la South African Broadcasting Corporation. En 1996 elle est Premier ministre de l'État-Libre jusqu'à ce qu'elle devienne en 1999 ministre des Communications, elle occupe ce poste jusqu'à sa mort en [1].

Après la démission de Thabo Mbeki le , elle occupe brièvement à titre intérimaire le poste de présidente de la république d'Afrique du Sud le jour suivant avant de céder la place au président élu Kgalema Motlanthe, de ce fait elle devient pionnière dans le pays depuis 1961.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Farida Jalalzai, Shattered, Cracked, or Firmly Intact? : Women and the Executive Glass Ceiling Worldwide, Oxford University Press, , 336 p. (ISBN 978-0-19-994355-5, lire en ligne), p. 190.