Issifou Kogui N'Douro

homme politique béninois

Issifou Kogui N'Douro, né le à Bembéréké, est un homme politique béninois.

Issifou Kogui N'Douro
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Il a occupé le poste de ministre d'État chargé des Affaires présidentielles du au sous la Présidence de Thomas Boni Yayi.

Il était auparavant ministre d'État chargé de la Défense nationale du au [1].

BiographieModifier

Il est titulaire d'un doctorat de géographie avec l'option aménagement du territoire de l'université Louis Pasteur de Strasbourg qu'il a obtenu après une maîtrise de géographie option : aménagement du territoire à l'université nationale du Bénin en 1978. Il fut chargé d'études au projet FAO/PNUD surveillance de la couverture végétale du Bénin (télédétection) de 1978 à 1983.

Il est nommé Directeur national du projet UNSO/PNUD Plantation d'arbres à but multiple de 1983 à 1987 avec la mise en place de la Journée nationale de l'arbre. Il fut nommé ensuite Directeur général adjoint du ministère du Développement rurale et de l'Action coopérative de 1987 à 1990 et Directeur adjoint de cabinet de 1990 à 1991.

À partir de 1991, il commence une carrière internationale en France, à Paris au sein de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), anciennement appelée Agence de coopération culturelle et technique (ACCT). Il occupe dans un premier temps le poste de Directeur adjoint des finances chargé des unités hors siège. Ensuite il exerçe en tant qu'Administrateur principal des programmes de développement (PSD : Programme spécial de développement) jusqu'en , date à laquelle il est rappelé au Bénin pour occuper le poste de ministre d’État chargé de la Défense nationale sous la Présidence de Thomas Boni Yayi.

Il est l'un des principaux acteurs, facilitateur et médiateur dans le cadre des négociations de paix dans les conflits des pays de la sous-région Ouest africaine et centrale, en Côte d'Ivoire, République démocratique du Congo, République Centrafricaine, Mali, Tchad d’une part, et d’autre part la participation aux opérations de maintien de la paix : préparation, formation et envoi des troupes sur les théâtres d’opération en Côte d'Ivoire, République Démocratique du Congo, Haïti, Mali. Il contribue notamment à la Négociation des accords de paix entre les rebelles et le gouvernement Tchadien à Cotonou (2007).

En 2016, il se lance dans la course à la présidentielle avec son projet de société et son programme d'actions Douze chantiers de développement et de modernisation du Bénin. Il connaît un échec lors de l'élection présidentielle de mars 2016 au Bénin.

OuvragesModifier

  • Les Douze Chantiers de développement et de modernisation du Bénin pour 2016-2021
  • Milieux naturels et modification des paysages végétaux de la région de Ouake (université Louis Pasteur de Strasbourg)

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier