Ouvrir le menu principal
Islero
Islero manolete.jpg
Squelette présumé de la tête d'Islero, exposé dans le bar madrilène La Casa Parrondo. Éric Baratay estime qu'il est douteux qu'il s'agisse bien d'Islero : les cornes sont trop grandes pour être celles d'un taureau ayant subi l'afeitado[1].
Informations
Espèce
Couleur
Sexe
Date de naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de naissance
Date de décès
Lieu de décès
Masse
495 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Propriétaire

Islero est le taureau de la ganadería Miura qui encorna mortellement le célèbre torero Manolete.

PrésentationModifier

Islero, 495 kg, est le cinquième taureau (le second pour Manolete) de la corrida tenue le 28 août 1947 dans les arènes de Linares, en Andalousie.

Petit taureau aux cornes afeitées et presbyte, ce qui le rend dangereux car ne chargeant pas droit[2]. Manolete réalisant ce défaut, demande à ses hommes de le châtier (piques, banderilles, passes) pour l'épuiser et croit à tort que la bête ne bougerait plus au moment de l'estocade : au moment de porter celle-ci, Manolete laisse sa muleta devant ses jambes mais Islero par un mouvement réflexe lui porte un coup de corne à la cuisse, le soulève, faisant retomber le matador sur sa corne[3].

Une légende veut qu'Islero ait essayé à plusieurs reprises d'encorner à nouveau Manolete avant de mourir[3].

Islero a donné son nom à la Lamborghini Islero, voiture italienne de grand tourisme.

En espagnol l’expression « être le taureau qui a tué Manolete » («ser el toro que mató a Manolete») indique que de façon exagérée on accuse quelqu’un de tous les malheurs qui arrivent[4].

Notes et référencesModifier

  1. Éric Baratay, « Isleron vainqueur de Manolete », dans Biographies animales, Seuil, , p. 120
  2. Paul Casanova et Pierre Dupuy, Dictionnaire tauromachique, Jeanne Laffitte, (ISBN 978-2-86276-043-8), p. 13
  3. a et b Éric Baratay, « La corrida : pour ou contre, passionnément », émission Concordance des temps sur France Culture, 14 juillet 2012
  4. el toro que mató a manolete

Voir aussiModifier