9M723K1
Iskander
Un TEL et un missile Iskander de l’armée de terre russe en 2016.
Présentation
Type de missile missile balistique
Constructeur KBM
Caractéristiques
Moteurs moteur-fusée à ergols solides (1 étage)
Masse au lancement 3800 kg
Longueur 7,3 m
Diamètre 920 mm
Vitesse de 2100 m/s à 2600 m/s (Mach 6 à 7)
Portée 50-500 km (Iskander et Iskander-M), 280 km (Iskander-E)
Altitude de croisière 50 km
Charge utile charge conventionnelle de 800 kg: explosive à fragmentation, sous-munitions, perforante, IEM ou nucléaire
Guidage inertiel puis optique, utilisation possible du système GLONASS
Précision 5 à 7 m pour l'Iskander-M
Plateforme de lancement camion lance-missile

Iskander est un système russe de missile balistique courte-portée ou moyenne portée[1] de nouvelle génération. Selon le code OTAN, il s'agit du SS-26 Stone.

OTRK IskanderM.jpg

GénéralitésModifier

Le premier tir d’essai d’un Iskander a eu lieu en octobre 1995.

Le système se compose de plusieurs véhicules assurant l'approvisionnement et le contrôle du véhicule de lancement. Celui-ci a la particularité de transporter non pas un seul missile comme le Scud, mais deux à la fois.

L'Arménie en a tiré durant la guerre de 2020 au Haut-Karabagh, un tir au moins de source ouverte, mais selon le premier ministre de ce pays, ils ont été inefficaces[2]. Un tir vers la région de Bakou a été intercepté par un missile israélien Barak 8 (en) selon Air et Cosmos[3].

Ces assertions est contestée par les autorités russes[4] qui déclarent que les forces russes ont utilisés en Syrie avec succès la version exportée dans ce pays[5]. L'une des deux cibles montrés lors d'une vidéo par les autorités russes est un hôpital de la ville d'Azaz attaqué début 2016[6].

MissileModifier

Répondant aux critères de la furtivité, le 9M723K1 suit une trajectoire dite quasibalistique, c'est-à-dire qu'il suit une trajectoire plus tendue qu'une trajectoire balistique, ce qui lui permet d'atteindre son objectif plus rapidement et plus discrètement mais au prix d'une portée réduite.

Il ne possède qu'un seul étage à poudre.

CiblesModifier

  • systèmes d'artillerie et emplacements de missiles
  • systèmes de défense antimissile et antiaériens
  • avions et hélicoptères garés
  • postes de commandements et nœuds de communications
  • infrastructures civiles importantes

VariantesModifier

  • Iskander-M variante destinée à l'armée russe.
  • Iskander-K variante utilisant des missiles de croisières d'une portée de 2 000 km, dont le missile 9M729 à l'origine de la dénonciation du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.
  • Iskander-E variante destinée à l'exportation d'une portée réduite à 280 km.

OpérateursModifier

Culture populaireModifier

  • Dans le jeu vidéo Act of War: Direct Action, alors que la Task Force Talon et la 1re Division Blindée américaine affronte le 11e Corps russe qui s'est retourné contre le gouvernement, les rebelles tirent à deux reprises en vain un missile indiqué comme étant un Iskander contre la centrale nucléaire de Kailin, puis s'en servent pour tenter de frapper directement les forces américaines.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :