Ippolito Rosellini

égyptologue italien
Ippolito Rosellini
Ippolito Rosellini Museo archeologico Firenze.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
PiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Formation
Activités
Fratrie
Ferdinando Rosellini (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Ippolito Rosellini (né le à Pise et mort le dans la même ville, de la malaria[1], est un égyptologue italien du XIXe siècle.

BiographieModifier

Après avoir étudié l'hébreu et les langues orientales, il devient professeur de ces mêmes langues à l'université de Pise, en 1824. Il publie, l'année suivante : Il sistema géroglifico del signor Champollion.

Jean-François Champollion, le déchiffreur des hiéroglyphes, écrit au Grand-Duc afin qu'il accorde un congé à ce jeune savant afin de se former auprès de lui à Paris.

« Le docteur Rosellini, jeune homme fort instruit et plein d’ardeur, est accouru ici de Florence, où il a appris mon arrivée à Livourne par la bouche du Grand-Duc. Il passe régulièrement ici quatre jours de la semaine, presso il suo caro maestro, et retourne à Pise donner ses leçons à l’université ; c’est un excellent cœur et une tête bien meublée. Il espère venir à Paris pour se perfectionner dans les langues orientales et les études égyptiennes. Son extrait de mon système est bien fait... »

Alors que le musée Charles X (l'actuel département des antiquités égyptiennes du musée du Louvre) est mis en place, il assiste Jean-François Champollion, et lors de l'expédition franco-toscane de 1828-1829, il dirige la partie toscane.

Il publiera par la suite I monumenti dell'Egitto e della Nubia (1832-1844).

PublicationsModifier

  • (it) Il sistema géroglifico del signor Champollion (1825)
  • (it) I monumenti dell'Egitto e della Nubia (1832-1844)

Notes et référencesModifier

  1. (en) Malisony Lisa Grasso, « Ippolito Rosellini », Encyclopedia Of Global Archaeology (consulté le )

Liens externesModifier