Instituts Trasenster

Ensemble de bâtiments de l'université de Liège

Les instituts Trasenster sont les huit instituts scientifiques de l'université de Liège créés durant la décennie 1880 sous le rectorat de Jean-Louis Trasenster.

HistoriqueModifier

En 1879, le ministre liégeois Walthère Frère-Orban, alors chef du gouvernement, fait voter un important budget par le parlement pour doter les deux universités d'État, Liège et Gand, fondées par Guillaume Ier des Pays-Bas, de moyens dignes de leurs ambitions [1],[2]. Des bâtiments sont construits pour héberger ces huit nouveaux instituts. La plupart sont érigés au centre-ville et sont l'œuvre de l'architecte liégeois Lambert Noppius. Il s'agit de :

Ces bâtiments, qui existent encore au début du XXIe siècle, font partie du patrimoine architectural monumental de la cité ardente. L'université les a progressivement désertés ou réaffectés, un siècle après leur construction, pour regrouper ses activités scientifiques sur les hauteurs du Sart Tilman.

Notes et référencesModifier

  1. Sonia Wanson, « Historique de l’Institut de Zoologie “Edouard van Beneden” »
  2. Bruno Magermans, « Louis Trasenster, l'ingénieur et l'universitaire », Société libre d'Emulation - Liège (consulté le )
  3. Éric Gosset, Histoire de l'institut d'astrophysique dans Le ciel, bulletin de la Société Astronomique de Liège, février 2001, pages 51-56.
  4. Luc Angenot, « Bref historique de la Section Pharmacie de l'Université de Liège » (consulté le )
  5. Le Musée en Plein Air du Sart-Tilman, Buste de Georges Montefiore-Levi

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Christine Renardy, Liège et l'Exposition universelle de 1905, La Renaissance du Livre, , 318 p. (lire en ligne), p. 103-105

Article connexeModifier