Impluvium

Un impluvium est un système de captage et de conservation des eaux pluviales.

PrésentationModifier

Il se compose principalement :

  • d'une aire de captage pouvant revêtir différentes formes : toiture (par exemple dans les habitations romaines), drains taillés dans le rocher (par exemple, certains aiguiers), etc. ;
  • d'un système de transport constitué de canalisations plus ou moins longues couvrant la distance entre le lieu de captage et le lieu de stockage ;
  • d'une réserve enterrée ou hors sol (bassin bâti ou taillé à même la roche, réservoir, cuve, citerne, etc.).

Selon le secteur géographique et l'utilisation de l'eau, différents éléments peuvent s'ajouter :

  • des filtres destinés à éviter l'arrivée d'impuretés dans le réservoir ;
  • un système de déviation pour les premières pluies (afin que le toit soit lavé sans contaminer l'eau du réservoir) ;
  • un système de captage des eaux de surface.

ÉtymologieModifier

Le mot impluvium[1] est d'origine latine et peut désigner aussi bien :

  • un large bassin de forme plus ou moins rectangulaire situé dans le sol de l'atrium de la maison romaine ; il était destiné à recevoir les eaux de pluie qui tombaient par le compluvium (ouverture en toiture), également d'origine étrusque ; par métonymie, tout l'espace libre autour de l’impluvium pouvait être désigné sous ce nom ;
  • à la fois le bassin et l'ouverture du toit ; l'utilisation actuelle du mot renvoie principalement à ce sens.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « impluvium - Dictionnaire Gaffiot français-latin - Page 784 », sur www.lexilogos.com (consulté le 13 janvier 2020)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Article connexeModifier