Immortelle polonaise

L'Immortelle polonaise est une partie d'échecs fameuse disputée à Varsovie par Miguel Najdorf au début de 1930[1],[2],[3]. Selon les sources parues en 1930, le joueur des blancs s'appellerait « Glücksberg » ou « Gliksberg ». Une biographie de Miguel Najdorf parue en 1999[4], écrit que la partie aurait été jouée en 1928 (cette date est reprise par Garry Kasparov[5]).

Lors de cette partie, les noirs sacrifient leurs quatre pièces mineures pour obtenir le gain.

Partie commentéeModifier

Gliksberg (ou Glücksberg) - Miguel Najdorf

Varsovie, Pologne, 1930

Défense hollandaise, variante Stonewall (Code ECO A 85)

1. d4 f5 2. c4 Cf6 3. Cc3 e6 4. Cf3 d5 5. e3 c6 6. Fd3 Fd6 7. 0-0 0-0 8. Ce2 Cbd7 9. Cg5?

Ce coup semble une faute élémentaire, perdant un pion, mais la position est plus compliquée qu'il n'y paraît.

9... Fxh2+! 10. Rh1!?

Après 10. Rxh2 Cg4+ 11. Rh1 Dxg5, les noirs ont obtenu un pion. Après 10. Rh1, les blancs menacent à la fois Cxe6 et de prendre le fou noir en jouant g3 ou f4.

10... Cg4! 11. f4

Défend le cavalier blanc sur g5 et coupe la retraite du fou noir. Si 11. Cxe6?, alors suit Dh4!

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position après 13. Rg2

11... De8 12. g3 Dh5 13. Rg2

Les blancs entourent le fou noir et menacent de le prendre par Th1, Cf3 et Cxh2 (voir diagramme).

13... Fg1!!

Sacrifie le fou noir pour continuer l'attaque contre le roi blanc.

14. Cxg1

Pas 14.Rxg1? Dh2#, ou 14. Txg1? Dh2+ et 15... Df2#.

14... Dh2+ 15. Rf3 e5! 16. dxe5 Cdxe5+ 17. fxe5 Cxe5+ 18. Rf4 Cg6+ 19. Rf3 f4!! 20. exf4

Si 20.Fxg6 Fg4+ 21. Rxg4 Dxg3+ 22.Rh5 hxg6+ 23. Rxg6 Tf6+ 24. Rh5 Th6#[5].

20...Fg4+!! 21. Rxg4 Ce5+! 22. fxe5

Ce coup découvre la colonne f sur laquelle est postée la tour noire. Le roi blanc est pris dans une nasse.

22... h5#. 0-1

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. La partie a été publiée en août et octobre 1930 dans une revue polonaise et une revue tchèque, (en) Chess Notes by Edward Winter - The Polish Immortal
  2. Tomasz Lissowski, Adrian Mikhaltchichine, Miguel Najdorf, Najdorf : Life and Games, Batsford, 2005, p. 62.
  3. La date erronée de 1935 est présente dans de nombreux ouvrages où la partie est commentée.
  4. (es)I. Najdorf, Najdorf por Najdorf, Buenos Aires, 1999 (biographie publiée par Miguel Najdorf et sa fille).
  5. a et b (en) Garry Kasparov, My Great Predecessors, Part IV, 2004, Gloucester Publishers, p. 115.