Ouvrir le menu principal
Ima Robot
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Power pop[1],[2]
Années actives Depuis 1998
Labels Werewolf Heart Records, Virgin Records (ancien)
Influences Bowie
Site officiel imarobot.com
Composition du groupe
Membres Alex « Edward Sharpe » Ebert
Timmy « the Terror » Anderson
Filip « Turbotito » Nikolic
Jason « ComputerJay » Taylor
Jonas Petri Megyessi
Orpheo McCord
Anciens membres Joey Waronker
Oliver « Oligee » Goldstein
Justin Meldal-Johnsen
Scott Devours
Andy Marlow
Lars Vognstrup

Ima Robot est un groupe de power pop américain, originaire de Los Angeles, en Californie.

Sommaire

BiographieModifier

DébutsModifier

Après la séparation du groupe The Lucky 13 d'Alex Ebert, Ima Robot se forme à la fin des années 1990. Au début des années 2000, le groupe signe avec le label Virgin Records.

Leur premier album est sorti en 2003 sous le titre éponyme Ima Robot. Le groupe réalise alors une tournée aux côtés des Hot Hot Heat, The Von Bondies, Hoobastank, The Sounds et bien d'autres. En 2004, Waronker et Oligee quittent le groupe pour laisser leur place à Filip Nikolic Turbotito. En 2005, c’est au tour de Justin Meldal-Johnsen de quitter le groupe. En 2006, Ima Robot sort son deuxième album Monument to the Masses. Incluant le titre, Lovers in Captivity. La vidéo qui l’accompagne met en scène Brady Corbet. En 2007, le contrat entre Virgin records et Ima Robot prend fin. Le groupe continue de collaborer avec Alexis Rivera chez Echo Park Records. En 2008, Lars Vognstrup rejoint le groupe.

Another Man's TreasureModifier

En 2010, Ima Robot réalise un troisième album intitulé Another Man's Treasure. L’une des faces-B de l’album, Greenback Boogie est utilisée au générique de la série américaine Suits, avocats sur mesure. Le titre A is For Action est également utilisé pour le jeu vidéo SSX3. Alexander Ebert a également fondé le groupe Edward Sharpe and the Magnetic Zeros. En 2016, Ebert révèle sa frustration contre Virgin[3]. À cette période, le groupe est représenté par le label Werewolf Heart[4].

MembresModifier

Membres actuelsModifier

  • Alex « Edward Sharpe » Ebert – chant (depuis 1998)
  • Timmy « The Terror » Anderson – guitare (depuis 1998)
  • Jason « Computer Jay » Taylor – claviers (depuis 2009)
  • Jonas Petri Megyessi – guitare, percussions (depuis 2009)
  • Orpheo McCord – batterie (depuis 2009)

Anciens membresModifier

  • Joey Waronker – batterie (1998–2004)
  • Oliver « Oligee » Goldstein – claviers, guitare (1998–2004)
  • Justin Meldal-Johnsen – basse (1998–2004)
  • Scott Devours – batterie (2005–2009)
  • Andy Marlow – claviers (2006–2007)
  • Lars Vognstrup – claviers (2008–2009)
  • Filip Nikolic « Turbotito » – basse (2004–2009)

DiscographieModifier

Albums studioModifier

  • 2003 : Ima Robot
  • 2009 : Monument to the Masses
  • 2010 : Another Man's Treasure

EPModifier

  • 1999 : Untitled Demo Tape
  • 1999 : Very Not OK, Underdogs, Drowse
  • 1999 : Untitled Demo CD
  • 2003 : Black Jettas (LP)
  • 2003 : Public Access EP
  • 2004 : Song #1 (EP)
  • 2004 : Alive (EP)
  • 2006 : Search and Destroy (EP)

SinglesModifier

  • 2003 : 'Dynomite (maxi single)
  • 2003 : Creeps Me Out
  • 2008 : "Gangster (15 avril[5])
  • 2010 : Ruthless (juin[6])

Notes et référencesModifier

  1. (en) David Marchese, « Edward Sharpe Discuss Tightening Up on New LP 'Here' », Spin,‎ (lire en ligne).
  2. (en) Kevin Rutherford, « Edward Sharpe & Magnetic Zeros Frontman Goes Solo on 'Alexander' », Billboard,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Edward Sharpe and the Magnetic Zeros - Alex Ebert - new interview », sur transversomedia.com.
  4. (en) « Another Man's Treasure », Ima Robot (consulté le 10 janvier 2013).
  5. (en) « Ima Robot. Latest Albums », MTV (consulté le 10 janvier 2013)
  6. (en) « Another Man's Treasure », Ima Robot (consulté le 10 janvier 2013)

Liens externesModifier