IBM AT

ordinateur

L'IBM AT, officiellement référencé comme modèle IBM 5170, est l'ordinateur qui a succédé au IBM XT en 1984.

Muni d'un processeur Intel 80286 à la place du 8088 du premier PC, il voyait ses performances multipliées par environ 2,5 par rapport à celui-ci. Un nouveau bus 16 bits, le bus AT[1], fut conçu pour la circonstance. Le bus AT acceptait les cartes conçues pour le bus PC, mais pas l'inverse, puisque le nouveau avait davantage de broches.

Elle fut la première à être équipée du célèbre clavier M, le clavier 101/102 touches dont la disposition est toujours la norme.

Le PC/AT exista chez IBM en version 6 MHz (AT2) et 8 MHz (AT3), le gain de performances devant davantage au vrai 16 bits qu'à l'augmentation de fréquence. Dans son laboratoire de Boca Raton, IBM se livra à une première de surfréquençage et arriva à le faire fonctionner en 19 MHz sous condition de remplacer les ROM du BIOS par des RAM (plus rapides, et pouvant donc arriver à suivre la cadence), et de changer totalement son système de refroidissement. Cet essai juste destiné à trouver les limites de la technologie de l'époque, et donc à estimer les marges de sécurité, n'eut pas de suite commerciale.

La machine fut jugée suffisamment puissante — selon les critères de l'époque — pour être interdite à l'exportation vers les pays de l'Est, alors sous embargo technologique (COCOM). IBM en refusa aussi pendant deux ans la vente à prix réduit au personnel, arguant qu'un particulier ne pouvait pas avoir besoin d'une telle puissance ni d'une telle capacité disque (30 Mo), qui la destinaient plutôt aux petites et moyennes entreprises.

RéférenceModifier

  1. Bus AT, il s'agit d'un bus (16 bits) présent dans les ordinateurs PC/AT