Ouvrir le menu principal

Hussein Yusuf Kamal Ibish

écrivain américain
(Redirigé depuis Hussein Ibish)
Hussein Yusuf Kamal Ibish
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion

Hussein Yusuf Kamal Ibish, né à Beyrouth, (Liban), en 1963, est chercheur à l'American Task Force on Palestine. Docteur ès littératures comparées de l’université Massachusetts Amherst, il est un fervent défenseur des causes arabes aux États-Unis[1].

BiographieModifier

Hussein Ibish vient d’un environnement académique. Son père Yusuf Ibish a fait des études au département de l’administration gouvernementale, à l’université de Harvard, les années 1950, et a enseigné les sciences islamiques à l’université américaine de Beyrouth. Hussein a eu un diplôme en communication générale, l’an 1986, du collège universitaire d’Emerson.

CarrièreModifier

  • Chercheur à l’American Task Force on Palestine.
  • Directeur de communication au comité arabo-américain anti-discrimination de 1998 à 2004.
  • Correspondant de Daily Star libanais à Washington.
  • Enseignant assistant au département des études américaines et africaines à l’université de Massachusetts Amherst de septembre 1996 à décembre 1997.
  • Editeur de The Voice, printemps, automne 1993, printemps 1995, printemps 1997.
  • Lauréat et Stagiaire aux programmes bilingues à Massachusetts Amherst, septembre 1992 – mai 1993.
  • Membre fondateur de l’union progressiste musulmane (de laquelle il démissionnera après).
  • En 2009, il va créer un blog.

PrixModifier

Hussein a remporté en 2002, le prix de l’arabo-américain de l’année, décerné par le centre de l’association arabo-américaine pour les services économiques et sociaux, sis à Ohio. Un an après, il sera nommé par la presse de New York comme meilleur porte-parole des causes arabes. En 2004, Ibish a reçu le prix de service de la part du comité arabo-américain anti-discrimination.

Porte-paroleModifier

Hussein Ibish a accepté beaucoup d’invitations de la part d’un grand nombre d’universités connues aux États-Unis et ailleurs, pour animer des conférences, mener des débats, etc. Il a prononcé deux discours à l’assemblée annuelle de l’association des procureurs généraux en 2002 et 2004. Il a fait aussi en 2004 une intervention au centre Woodrow Wilson international des chercheurs. Il a été interviewé en 2000 par Charlie Rose à l’occasion du troisième sommet Flux et reflux. Il a été invité à la conférence des États-Unis et monde musulman, organisée par l’institut Brookings et le ministère des affaires étrangères du Qatar, à Doha en 2004. Certaines de ses conférences ont été diffusées sur la chaîne C-Span (y compris La conférence nationale du club de la presse, et L’état des arabo-américains après 2011).

Notes et référencesModifier