Hotchiku
Image illustrative de l’article Hotchiku
Hotchiku

Variantes modernes Hocociku ou hochiku
Classification instrument à vent
Famille bois
Instruments voisins Komusō,

Le Hotchiku (法竹?) signifie littéralement le bambou du dharma, parfois romanisé avec les mots hocociku ou hochiku , c'est un aérophone japonais qui est fabriqué à partir dans des morceaux de racine de bambou .

FactureModifier

Le hotchiku est fabriqué dans une tige de bambou qui révèle de nombreux petits nœuds circulaires à la jonction des racines, ce qui nécessite un nettoyage et un ponçage méticuleux dans le polissage du bois. Conformément aux modèles qu'utilisent les moines komusō 虚無僧 (?) (ou komusō, Hiragana こむそう, et aux modèles shakuhachi'尺八 (?), le hotchiku se fabrique toujours de la manière traditionnelle. Néanmoins, contrairement au shakuhachi, les surfaces intérieures et extérieures de l'instrument ne sont pas vernissées et celui-ci ne comporte aucune incrustation dans son embouchure. La texture nodale, interne à l'hotchiku, est généralement plus nette que celle du shakuhachi ce qui donne à l'ensemble de l'instrument une authenticité et une tonalité t plus naturelle. Hotchiku est encore dénommé sous le vocable de 'jinashi nobekan', ce qui signifie "sans ji (une pâte à base d’argile et de laque servant à lisser l’alésage des shakuhachi modernes), d'une seule pièce" (les hotchikus ne sont pas coupés en deux, comme les shakuhachis modernes utilisés comme instruments de musique). Les hotchikus sont généralement plus longs que les différents shakuhachis[1].

Le hotchiku possède quatre trous à l'avant, pour les doigts, et un trou à l'arrière pour le pouce de la main supérieure. L'instrument est capable d'une plage d'au moins deux octaves. Toutes ces caractéristiques font qu'il est bien conçu pour être mis aussi bien entre les mains d'un joueur expérimenté que dans celles d'un amateur.

JeuModifier

Les techniques de jeu du hotchiku sont similaires à celles du shakuhachi, bien que le son en soit plus fragile et différemment accordé aux gammes musicales que ceux des shakuhachis modernes (ji-ari ou accordés ji-nashi). L'angle de l'utaguchi ( lit 口 , littéralement "bouche chantante") du bec de l' hotchiku est plus perpendiculaire à l'axe que celle d'un shakuhachi moderne. Il s'agit principalement du choix des fabricants, compte tenu de la taille des bambous utilisés. Les anciens komusō (ou komusō, hiragana こむそう, et myoan shakuhachi avaient cette même particularité, toutefois contrairement à hotchiku, ils présentent généralement un bord incrusté. Cette propriété, d'une finition sans l'emploi des vernis donne un timbre rugueux et aéré. En raison de sa construction naturelle, le hotchiku est couramment utilisé pour la méditation par le souffle zen suizen (?). Les honkyokus traditionnels ne seraient utilisés que par les musiciens professionnels, les techniques de souffle et de doigté, requises pour son bon fonctionnement, étant considérablement complexes. C'est la raison pour laquelle dans les orchestres le hotchiku, qui n'est pas souvent accompagné par les autres instruments, se joue en soliste.

Joueurs de hotchikuModifier

  • Watazumi Doso Roshi Watazumi Doso (海童道祖?)[pas clair]
  • Nishimura Kokū Kokū Nishimura (西村 虚空?)
  • Atsuya Okuda 奥田 敦也 (?)

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier