Histoire de la zoophilie

L'histoire de la zoophilie et de la bestialité commence à l'époque préhistorique, où les représentations d'humains et d'animaux dans un contexte sexuel apparaissent rarement dans l'art rupestre européen[1]. La bestialité est restée un thème dans la mythologie et le folklore à travers la période classique et jusqu'au Moyen Âge (par exemple le mythe grec de Leda et le cygne)[2] et plusieurs auteurs anciens ont prétendu le documenter comme une pratique régulière et acceptée — bien que généralement dans d'autres cultures.

L'interdiction légale explicite du contact sexuel humain avec les animaux est un héritage des religions abrahamiques : la Bible hébraïque impose la peine de mort à la personne et à l'animal impliqués dans un acte de bestialité[3]. Il existe plusieurs exemples connus de l'Europe médiévale de personnes et d'animaux exécutés pour avoir commis la bestialité. Avec l'ère des Lumières, la bestialité a été subsumée avec d'autres « Écocide » sexuels dans les lois de la sodomie civile, restant généralement un crime capital.

La bestialité reste illégale dans la plupart des pays. Les arguments utilisés pour justifier cela incluent : c'est contre la religion, c'est un « crime contre nature », et que les animaux non humains ne peuvent pas donner leur consentement et que les relations sexuelles avec des animaux sont intrinsèquement abusives[4]. À l'instar de nombreuses paraphilies, Internet a fourni une plate-forme de connexion pour la communauté zoophile, qui a fait pression pour la reconnaissance de la zoophilie ou de la zoosexualité en tant que sexualité alternative, et a plaidé pour la légalisation de la bestialité[5].

PréhistoireModifier

Les représentations de l'activité sexuelle humaine avec des animaux apparaissent rarement dans l’art préhistorique. Peut-être la plus ancienne représentation, et le seul exemple connu du Paléolithique (avant la domestication des animaux), se trouve dans la Vale do Côa au Portugal. Il montre un homme avec un pénis exagéré et en érection juxtaposé à une chèvre. Cependant, il y a un doute que les deux figures sont contemporaines; tandis que la chèvre est représentée dans un style paléolithique caractéristique, la scène peut avoir été modifiée dans une période ultérieure avec l'insertion de la figure humaine[6].

À partir du néolithique, les images de zoophilie sont légèrement plus courantes. Des exemples se trouvent à Coren del Valento, une grotte dans le Val Camonica, en Italie, contenant de l'art rupestre datant de 10 000 ans avant notre ère jusqu'au Moyen Âge, l'un représentant un homme pénétrant un cheval[7], et Sagaholm, un cairn de l'âge du bronze dans Suède où plusieurs pétroglyphes ont été trouvés avec des scènes similaires[8].

AntiquitéModifier

Vingtième siècleModifier

 
Planche XVII par Édouard-Henri Avril, De Figuris Veneris (1906).

Le , l'Allemagne nazie a promulgué une législation qui a créé une catégorie distincte dans le paragraphe 175 pour la « fornication avec des animaux » et a été sanctionnée par jusqu'à cinq ans de prison[9]. En 1949, l'Allemagne de l'Est a été créée et le pays n'a jamais considéré la bestialité comme un délit pendant l'existence du pays[10]. La zoophilie était exemptée de sanctions dans plus de 80 % des pays européens dans les années 1950[11].

Au cours du XXe siècle, la zoophilie a été légalisée dans l'Empire russe en 1903[12], au Danemark (y compris le Groenland et les îles Féroé) le [13],[14], en Islande le [13], en Suède en 1944[15], en République populaire hongroise en 1961, en Allemagne de l'Ouest en 1969[9], en Autriche en 1971[9], en Finlande le [13],[16], et en Norvège le [13].

Vingt-et-unième siècleModifier

En 2003, la loi de 2003 sur les délits sexuels a abaissé la sanction pénale de la bestialité au Royaume-Uni de la prison à vie à deux ans de prison[17].

En 2006, le Conseil danois d'éthique animale a déclaré qu'il n'était pas nécessaire d'interdire la bestialité à moins qu'elle ne se produise dans des films pornographiques ou des émissions sexuelles. Un seul des 10 membres du conseil, mis en place par le ministère danois de la Justice pour établir et faire respecter l'éthique animale, voulait que la bestialité soit expressément interdite. Les autres membres ont déclaré que les lois actuelles assuraient une protection suffisante des animaux[18]. Le Danemark a interdit la bestialité en 2015 après que tous les partis, à l'exception de l'Alliance libérale, ont voté en faveur d'une interdiction, laissant la Hongrie, la Finlande et la Roumanie comme les seuls pays de l'Union européenne sans interdiction de la bestialité[19].

Au XXIe siècle, la zoophilie a été de nouveau criminalisée dans les pays ou territoires suivants : Iowa (illégal depuis 2001)[20], Maine (illégal depuis 2001)[21], Oregon (illégal depuis 2001)[22], Illinois (illégal depuis le )[23],[24], Maryland (illégal depuis le )[25],[26], Dakota du Sud (illégal depuis le )[27],[28],[29], France (illégal depuis le )[30], Washington (illégal depuis le )[31],[32], Arizona (illégal depuis le )[33],[34],[35], Belgique (illégal depuis le )[36],[37],[38], Colorado (illégal depuis le )[39],[40],[41], Indiana (illégal depuis le )[42],[43], Tennessee (illégal depuis le )[44],[45], Pays-Bas (illégal depuis 2010)[46], Norvège (illégal depuis le )[47], Alaska (illégal depuis le )[48],[49], Territoire de la capitale australienne (illégal depuis 2011)[50], Floride (illégal depuis le )[51],[52],[53], Allemagne (illégal depuis 2013)[54], Suède (illégal depuis le )[55], et au Danemark (illégal depuis avril 2015)[19].

Lorsque l'Allemagne a adopté une loi interdisant la zoophilie en 2013, la communauté zoophile a protesté et intenté une action contre le gouvernement, affirmant que la loi violait ses droits. Quelques mois plus tard, ZETA, un groupe allemand de défense des droits des zoophiles, a organisé une marche qui traverserait la rue de Berlin.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Paul G. Bahn, The Cambridge illustrated history of prehistoric art, Cambridge, Cambridge University Press, (ISBN 978-0-521-45473-5, lire en ligne), p. 188.
  2. (en) « Bestiality » (version du 4 février 2012 sur l'Internet Archive), sur université Humboldt de Berlin, .
  3. « Leviticus 20:15 ».
  4. (en) Tom Regan, Animal Rights, Human Wrongs, Rowman & Littlefield, , p. 63-64 et 89.
  5. (en) Thomas Francis, « Those Who Practice Bestiality Say They're Part of the Next Sexual Rights Movement », sur New Times Broward-Palm Beach, (consulté le 11 décembre 2020).
  6. (en) Angulo Cuesta et García Diez, « Diversity and meaning of Palaeolithic phallic male representations in Western Europe », Actas Urol Esp, vol. 30, no 3,‎ , p. 254-267 (lire en ligne[archive du ]).
  7. (en) Anati, « The Way of Life Recorded in the Rock Art of Valcamonica », Adoranten, Scandinavian Society for Prehistoric Art, no 2008,‎ (lire en ligne[archive du ]).
  8. (en) « Sagaholm » [archive du ], On the rocks (consulté le 18 février 2012).
  9. a b et c (en) « Sexuality with Animals (Zoophilia). an Unrecognized Problem in Animal Welfare Legislation » (version du 3 mars 2016 sur l'Internet Archive), Foundation for the Animal in the Law.
  10. (en) Andrea M. Beetz et Anthony L. Podberscek, Bestiality and Zoophilia : Sexual Relations with Animals, West Lafayette, Purdue University Press, (ISBN 978-1-55753-412-5, lire en ligne).
  11. (en) « History of Zoophilia and The Law », sur The ‘Lectric Law Library, (consulté le 11 décembre 2020).
  12. (en) Laura Engelstein, The Keys to Happiness: Sex and the Search for Modernity in Fin-de-siècle Russia, 1994 (lire en ligne), p. 59.
  13. a b c et d (en) Jens Rydström, Criminally Queer: Homosexuality and Criminal Law in Scandinavia 1842-1999, (lire en ligne).
  14. (en) Song You Jin, « Animal Slaughter is Illegal in Denmark but Animal Prostitution Is Not », sur The Granite Tower, (consulté le 11 décembre 2020).
  15. (en) James Johnson, « Sweden Considering Ban On Beastiality », sur Inquisitr, (consulté le 11 décembre 2020).
  16. (fi) Pekka Kilpinen, « Järjettömäin luondocappalden canssa » (version du 20 mars 2007 sur l'Internet Archive), sur université d’Helsinki.
  17. (en) « Sexual Offences Act 2003 », sur legislation.gov.uk (consulté le 11 décembre 2020).
  18. (en) « Animal sex proposal spurs call for referendum », (consulté le 11 décembre 2020).
  19. a et b (en-GB) « Denmark passes law to ban bestiality », sur BBC Newsbeat, (consulté le 24 septembre 2020).
  20. (en) « Iowa Code Annotated: […] 717C.1. Bestiality », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  21. (en) « Maine Revised Statutes Annotated: […] § 1031. Cruelty to animals », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  22. (en) « West's Oregon Revised Statutes Annotated: […] 167.333. Sexual assault of animal », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  23. Erickson, « Ryan signs anti-bestiality legislation - The Pantagraph Bloomington » [archive du ], HighBeam Research, (consulté le 13 juillet 2014).
  24. (en) « West's Smith-Hurd Illinois Compiled Statutes Annotated: […] 5/12-35. Sexual conduct or sexual contact with an animal », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  25. (en) « West's Annotated Code of Maryland: […] § 3-322. Unnatural or perverted sexual practice », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  26. (en) « 2020 Regular Session: House Bill 11 », sur Marylang General Assembly (consulté le 11 décembre 2020).
  27. (en) « South Dakota Codified Laws: […] 22-22-42. Bestiality--Acts constituting--Commission a felony », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  28. (en) « House Bill 1061 » (version du 17 avril 2016 sur l'Internet Archive).
  29. (en) Effective Dates for Legislation « https://web.archive.org/web/20150123051207/http://www.statescape.com/resources/Effective_dates/effective_dates.aspx »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), .
  30. « Code pénal : article 521-1 », sur Légifrance, (consulté le 11 décembre 2020).
  31. (en) « SB 6417 - 2005-06 », sur Washington State Legislature (consulté le 11 décembre 2020).
  32. (en) « West's Revised Code of Washington Annotated: […] 16.52.205. Animal cruelty in the first degree », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  33. (en) « community facilities districts; financing (NOW: animal welfare; rescue; bestiality) », sur Arizona State Legislature (consulté le 11 décembre 2020).
  34. (en) « General Effective Dates » (version du 14 mai 2010 sur l'Internet Archive), sur Arizona State Legislature.
  35. (en) « Arizona Revised Statutes Annotated: […] § 13-1411. Bestiality; classification; definition », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  36. « La zoophilie interdite », (consulté le 11 décembre 2020).
  37. (en) « Violent and extreme pornography » (version du 9 mars 2013 sur l'Internet Archive), sur Assemblée parlementaire belge, .
  38. (fr + nl) « Lois, Decrets, Ordonnances Et Reglements / Wetten, Decreten, Ordonnanties En Verordeningen », Moniteur Belge / Belgisch Staatsblad,‎ , p. 38259–38260 (lire en ligne, consulté le 13 juillet 2014).
  39. (en) « Summarized History for Bill Number HB07-1235 ».
  40. (en) « Digest of Bills - 2007: […] H.B. 07-1235 Cruelty to animals… » (version du 6 octobre 2014 sur l'Internet Archive), sur Colorado General Assembly.
  41. (en) « West's Colorado Revised Statutes Annotated: […] § 18-9-202. Cruelty to animals… », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  42. (en) « West's Annotated Indiana Code: […] 35-46-3-14 Bestiality », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  43. (en) « Action List: House Bill 1387 » (version du 16 juin 2018 sur l'Internet Archive), sur Indiana General Assembly.
  44. (en) *SB 0487 by *Finney R. ( HB 0953 by *Maggart).
  45. (en) « 39-14-214 - Criminal offenses against animals », sur Justia US Laws (consulté le 11 décembre 2020).
  46. (nl) « wetten.nl - Wet- en regelgeving - Wetboek van Strafrecht - BWBR0001854 », Wetten.overheid.nl, (consulté le 11 décembre 2020).
  47. (en) « New Animal Welfare Act », sur Government.no, (consulté le 11 décembre 2020).
  48. (en) « West's Alaska Statutes Annotated: […] Sec. 11.61.140 Cruelty to animals », sur Michigan State University: Animal Legal & Historical Center (consulté le 11 décembre 2020).
  49. (en) « Bill: HB 6 » (version du 30 septembre 2016 sur l'Internet Archive), sur The Alaska State Legislature, .
  50. (en) « Crimes Legislation Amendment Bill 2010 » [PDF], sur Australian Capital Territory Legislation Register, (consulté le 11 décembre 2020).
  51. (en) « SB 344 (2011) - Animal Cruelty » (version du 2 juin 2020 sur l'Internet Archive), sur Florida House of Representatives.
  52. (en) « CS/HB 125 (2011) - Animal Cruelty » (version du 31 mai 2020 sur l'Internet Archive), sur Florida House of Representatives.
  53. (en) « 828.126 Animals: Cruelty; Sales; Animal Enterprise Protection », sur The 2015 Florida Statutes (consulté le 11 décembre 2020).
  54. (en) Chris Cottrell, « German Legislators Vote to Outlaw Bestiality », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 11 décembre 2020).
  55. (en) John-Thomas Didymus, « Sweden set to ban bestiality in 2014 » (sur l'Internet Archive), .

Voir aussiModifier