Hillary Chute

Hillary Chute est une universitaire américaine, spécialiste de la littérature anglophone ainsi que des bandes dessinées, comics et narrations visuelles. Elle dispense des cours d'art et design et de lettres à l'université Northeastern[1]. Elle a exercé auparavant à l'université de Chicago dans la faculté d'anglais et celle des arts visuels. Elle a aussi été professeur invité à l'université Harvard[2],[3] et, de 2007 à 2010, membre de la Harvard Society of Fellows[4].

Hillary Chute
Hillary Chute en conférence à l'université Columbia
Hillary Chute en conférence à l'université Columbia
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine
Œuvres principales
Graphic Women
Disaster Drawn

Travaux et parcours professionnelModifier

En 2010, Chute publie sa première étude universitaire, Graphic women, fondée sur les œuvres d'Aline Kominsky-Crumb, Phoebe Gloeckner, Lynda Barry, Marjane Satrapi et Alison Bechdel. Dans son second livre, Disaster Drawn (2016), l'auteure analyse les évolutions du graphisme en tant que source documentaire sur des évènements historiques. Pour illustrer la représentation des catastrophes issues de la guerre, Chute s'appuie sur les œuvres de Jacques Callot, Francisco Goya, Keiji Nakazawa, Art Spiegelman et Joe Sacco.

En 2006, Chute participe à la rédaction de Graphic narrative, un hors-série sur le graphisme de la Modern Language Association[5]. Dans cette même association, elle fonde en 2009 le groupe de discussion sur les bandes dessinées et les narrations visuelles (Discussion Group on Comics and Graphic Narratives).

En 2011, Chute collabore à MetaMaus avec Art Spiegelman ; l'ouvrage remporte le National Jewish Book Award dans la catégorie « biographie, autobiographie, mémoires » ainsi que le prix Eisner dans la catégorie « Meilleur livre consacré à la bande dessinée »[6],[7].

En 2012, à l'université de Chicago, elle collabore avec Bechdel pour la chaire Lines of Transmission: Comics and Autobiography et pour la conférence Comics: Philosophy and Practice[8]. En 2014 paraît Outside the box, livre d'entretiens menés par Chute auprès d'auteurs contemporains de comics et bandes dessinées. Cette même année, Chute & Bechdel publient conjointement la narration graphique Bartheses (sur Roland Barthes) dans Critical Inquiry (en)[9].

Chute a aussi rédigé des articles sur la poésie dans les bandes dessinées pour la revue Poetry. Par ailleurs, elle a exercé pour The New York Review of Books en tant que journaliste critique de comics[10],[11],[12].

Ouvrages publiésModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Hillary Chute », sur The New York Review of Books (consulté le 21 mai 2017)
  2. (en) « Hillary Chute », sur UChicago News (consulté le 21 mai 2017)
  3. (en) « Story Behind the Book: Hillary Chute on Drawing Disasters », The Boston Globe,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Current and Former Junior Fellows by Term », sur www.socfell.fas.harvard.edu,
  5. (en) « Project MUSE - MFS Modern Fiction Studies », sur muse.jhu.edu, (consulté le 21 mai 2017)
  6. (en-US) « Spiegelman among National Jewish Book Awards winners — Jewish Journal », Jewish Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mai 2017)
  7. (en) « Full List of 2012 Eisner Award Winners », Newsarama,‎ (lire en ligne)
  8. « Comics: Philosophy & Practice Conference », sur graycenter.uchicago.edu, The University of Chicago, 18-20 mai 2012 (consulté le 21 mai 2017)
  9. Hillary Chute et Alison Bechdel, « Bartheses: Barthesian Doubt Edition », Critical Inquiry, vol. 40, no 3,‎ , p. 52–52 (ISSN 0093-1896, DOI 10.1086/677329, lire en ligne)
  10. (en-US) « Secret Labor by Hillary Chute », Poetry Foundation, (consulté le 21 mai 2017)
  11. (en-US) « Hillary Chute at the 47th Comic-Con in San Diego », artforum.com,‎ (lire en ligne)
  12. Hillary Chute, « A Man Alone in a Comic Book », The New York Review of Books (consulté le 21 mai 2017)
  13. « Catalogue BNF », sur BNF
  14. « Catalogue BNF », sur BNF

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Dominic Umile, « Comics can also be documentary », Chicago Reader,‎ .
  • (en) Jennifer Schuessler, « For the Author Lauren Redniss, No Such Thing as Bad Weather », New York Times,‎ .

Articles connexesModifier

Liens externesModifier