Hermann Kiese

Horticulteur et rosiériste allemand.

Hermann Kiese, né le 8 mai 1865 à Vieselbach[1] en province de Saxe et mort le 22 septembre 1923, est un rosiériste allemand, reconnu pour d'importantes obtentions, les plus célèbres étant 'Tausendschön', 'Veilchenblau' et 'Kiese'.

Hermann Kiese
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
Nationalité
Activité
'Stadtrat Glaser' (Kiese 1910), rose hybride de thé.

BiographieModifier

Hermann Kiese, né en Thuringe en 1865, travaille pendant vingt-deux ans comme jardinier à la pépinière de roses de Johann Christoph Schmidt à Erfurt. Il lance sa propre entreprise d'horticulture à Vieselbach, près d'Erfurt en 1908. C'est aussi l'un des fondateurs de la Verein Deutscher Rosenfreunde - VDR (Union des amis allemands des roses). Il se spécialise dans les hybrides de Rosa multiflora, mais cela ne l'a pas empêché de remporter un prix de trois mille marks pour son hybride de thé 'Otto von Bismarck' (1908).

De 1911 à 1916, il est rédacteur-en-chef de la revue spécialisée Rosen-Zeitung. Ensuite, il partage cette responsabilité avec Friedrich Ries jusqu'en 1919.

Hermann Kiese meurt le 22 septembre 1923[2],[3],[4],[5]. Son fils Wilhelm, qui reprend la pépinière, cesse la production de roses.

Il était surtout spécialiste des hybrides de Rosa multiflora et des rosiers grimpants, mais il introduisit aussi quelques hybrides de thé. Ses obtentions ont été mises au commerce pour nombre d'entre elles par Johann Christoph Schmidt. Parmi ses nombreuses créations, l'on peut distinguer :

  • 'Leuchtstern' (1899),
  • 'Lohengrin' (1903),
  • 'Blumenschmidt' (1906),
  • 'Tausendschön' (1906),
  • 'Kronprinzessin Cecilie' (1907),
  • 'Otto von Bismarck' (1908),
  • 'Eisenach' (1909),
  • 'Veilchenblau' (1909),
  • 'Kiese' (1910),
  • 'Weisse Tausendschön' (1910),
  • 'Deutschland' (1910),
  • 'Hermann Lüder' (1910)',
  • 'Lilli von Posern' (1910),
  • 'Lisbeth von Kamecke' (1910),
  • 'Nordlicht' (1910),
  • 'Perle von Britz' (1910),
  • 'Stadtrat Glaser' (1910),
  • 'Wartburg' (1910),
  • 'Andreas Hofer' (1911),
  • 'Gräfin Chotek' (1911),
  • 'Frau Anna Lautz' (1912),
  • 'Paula Clegg' (1912),
  • 'Hakeburg' (1913),
  • 'Grossherzogin Feodora von Sachsen' (1913),
  • 'Loreley' (1913),
  • 'Andenken an Breslau' (1913),
  • 'Grossherzogin Feodora von Sachsen' (1913),
  • 'Loreley' (1913),
  • 'Ludwig Möller' (1915),
  • 'Siegesperle' (1915),
  • 'Hindenburg' (1916),
  • 'Dannenberg' (1916),
  • 'Admiral Tirpitz' (1918),
  • 'Gruß an Frankfurt' (1918),
  • 'Freudenfeuer' (1918),
  • 'Fürst Leopold IV zu Schaumburg-Lippe' (1918),
  • 'Gertrud Kiese' (1918),
  • 'Fliegerheld Öhring' (1919),
  • 'Deutsche Hoffnung' (1919),
  • 'Heldengruß' (1919),
  • 'Gruß am Weimar' (1919),
  • 'Rudelsburg' (1919),
  • 'Schön Ingeborg' (1921),
  • 'Käthchen von Heilbronn' (1922),
  • 'Louis Kahle' (1922),
  • 'Vater Rhein' (1922),
  • 'Perle von Hohenstein' (1923),
  • 'Frau Prof. Gnau' (1925),
  • 'Kleine Echo' (1925),
  • 'Weiße Echo' (1925),
 
'Kiese' (Kiese 1910), rose hybride de Rosa canina.

Après sa mort, deux cultivars lui ont été attribués :

  • 'Märchen' (1927),
  • 'Martin Liebau' (1930)

Le rosiériste Philipp Geduldig nomme en son honneur le cultivar 'Hermann Kiese' [6],[7],[8],[9].

Notes et référencesModifier

  1. Localité de Thuringe à 7 km à l'est d'Erfurt.
  2. (en) Hermann Kiese
  3. (de) Welt der Rosen
  4. (en) Dr. G. Griffin Lewis, The Book on Roses, Bruce Humphries Publishers, 1931]
  5. (en) Brent C. Dickerson Roll Call, The Old Rose Breeder. A Gazetteer of Breeders, Introducers and their Roses through 1920, Authors Choice Press, 2000, (ISBN 0-595-14062-9)
  6. (de) Kiese, Hermann Rosen-Neuheiten Trier 1914 . 21 p. m. 4 Abb. Sonderdruck des VDR
  7. (de) Kiese, Hermann (1865-1923) Deutschland Vieselbach (Wieselbach)
  8. (de) « Kiese, Hermann Schlingrosen 1906 », in Möllers Deutsche Gärtner Zeitung, 1906
  9. (de) Scholle, Ewald, « Praxis der Rosenzüchtung », in Rosen-Zeitung, 1924, N° 1

BibliographieModifier

  • (de) Heinrich Schultheis: Rosen: die besten Arten und Sorten für den Garten. Ulmer, Stuttgart 1996, (ISBN 3-8001-6601-1), 59 pages
  • (de) Agnes Pahler: Rosen: die große Enzyklopädie [mit 2000 Sorten]. Dorling Kindersley, Starnberg 2004, (ISBN 3-8310-0590-7), 410 pages
  • (de) Klaus-Jürgen Strobel: Alles über Rosen: Verwendung, Sorten, Praxis; 42 Tabellen. Ulmer, Stuttgart (Hohenheim) 2006, (ISBN 3-8001-4471-9), 253 pages
  • (en) Charles & Brigid Quest-Ritson, The RHS Encyclopaedia of Roses, Dorling Kindersley, 2003, p. 122. (ISBN 978-1-4053-3511-9).
  • (en) Jean Lewis, Depression-Era Roses, Rosa Mundi, Autumn 2009–Winter 2010, p. 55. Available online as Depression-era Roses at Heritage Rose Foundation
  • (en) Peter Harkness, Notable Rose Breeders
  • (en) Peter Beales et al., Botanica's Roses: the Encyclopaedia of Roses, 1998, Random House. (ISBN 0-09-183592-5).
  • (en) Roger Phillips & Martyn Rix, The Quest for the Rose, BBC Books, 1993, p. 206. (ISBN 0-563-36442-4).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier