Ouvrir le menu principal
Hermann Essig
Description de l'image HermannEssigErichBüttner1917klein.jpg.
Naissance
Truchtelfingen (Albstadt) Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (39 ans)
Berlin
Activité principale
écrivain
Auteur
Langue d’écriture allemand

Œuvres principales

Der Taifun (1919)

Hermann Essig (28 août 1878 Truchtelfingen, aujourd'hui dans la commune d'Albstadt - 26 juin 1918, Berlin) est un écrivain allemand.

BiographieModifier

Hermann Essig est le fils d'un pasteur protestant. Il passe sa jeunesse en Souabe et étudie à l'école supérieure de technologie de Stuttgart. Une maladie des poumons le contrait à un séjour en Suisse. C'est là, qu'en 1902, il commence à écrire. En 1904, il est à Berlin où il travaille une courte période comme ingénieur civil avant de se consacrer entièrement à la littérature. Son premier ouvrage est publié en 1909. En 1913, il est lauréat du Prix Kleist, conjointement avec Oskar Loerke. Remarqué par Herwarth Walden, il collabore à sa revue, Der Sturm. Mobilisé pendant la guerre, il meurt des suites d'une maladie pulmonaire[1].

ŒuvreModifier

L'œuvre d'Essig est à ranger dans le courant du réalisme, malgré ses liens avec l'expressionnisme à travers la revue Der Sturm et la publication, posthume, de son plus grand succès, le roman Taifun au Kurt Wolff Verlag.

Essig a écrit de nombreuses pièces de théâtre qui se passent presqu'exclusivement dans sa Souabe natale. Il critique la bourgeoisie et la société, ce que montrent les titres de certaines de ses pièces qui sont interdites par la censure, tel Der Schweinepriester (« le prêtre cochon »). Le roman Der Taifun est un roman à clef qui décrit de façon ironique les collaborateurs de la revue Der Sturm[1].

Essig fait partie des auteurs interdits par les Nazis après 1933[1].

OuvragesModifier

  • 1912, Der Frauenmut, théâtre
  • 1912, Ihr stilles Gluck!, théâtre
  • 1915, Der Schweinepriester, théâtre
  • 1915, Des Kaisers Soldaten, théâtre
  • 1919, Der Taifun, roman, Kurt Wolff Verlag

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Brauneck 1995, p. 196-197

SourcesModifier

  • (de) Manfred Brauneck (éditeur), 1995, Autorenlexikon deutschsprachiger Literatur des 20. Jahrhunderts, Reineck bei Hamburg, Rowohlt

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :