Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Hatha

terme sanskrit
हठ Haṭha l'Effort

Haṭha ( हठ en écriture devanāgarī) est un mot de la langue sanskrite qui signifie « violence », « entêtement », « obstination » mais aussi « persévérance » ou « effort »[1]. Il peut se présenter en composition comme dans l'expression haṭhayoga ( हठयोग en devanāgarī ). Le hindi contemporain hérite ce mot du sanskrit sans modifications morphologiques ou sémantiques notoires. Les ouvrages édités en Occident écrivent souvent simplement hatha pour des raisons typographiques, omettant le point sous le 't', signe diacritique désignant la prépalatale rétroflexe sanskrite [ṭ]. Les deux sons [h], à l'initiale et au milieu de ce mot, bien que fort aspirés en langues sanskrite et hindi, sont inaudibles en prononciation française.

Sommaire

MorphologieModifier

Le mot se construit par adjonction à la racine sanskrite HAṬH- d'une voyelle thématique -a, formant ainsi un nom d'action masculin haṭha qui peut être utilisé comme adjectif[2].

SémantiqueModifier

À l'idée de vive force, voire de violence, se joint celle d'obstination et d'entêtement, de nécessité, et d'urgence[3].

Aux sens de résolution, de ferme promesse, d'insistance et de ténacité, le hindi ajoute celui d'être fanatique, voire bigot (adjectif haṭhī ). Le verbe haṭharnā signifie être pressé ou impatient[4].

CompositionModifier

Le mot composé le plus couramment rencontré en français est celui de haṭhayoga indifféremment orthographié hathayoga, ou hatha yoga[5], ou Hatha-Yoga[6], ou Hatha Yoga.

Haṭhayogapradīpikā est le titre d'un traité écrit au XVe siècle par swāmī Svātmārāma.

Haṭhayoga pourrait se traduire par « yoga de la vive force », « yoga de l'effort » ou « yoga de la ténacité ».

Une interprétation symbolique répandue fait du hatha-yoga l'union du soleil (ha) et de la lune (tha)[7],[8],[9], « c'est-à-dire de toutes les dualités : Idâ et Pingalâ, souffle inspiré et souffle expiré, masculin et féminin, etc.[10] ».

Notes et référencesModifier

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. Jean Varenne, Grammaire du sanskrit, page 37, § 49-2°.
  3. N.Stchoupak & L.Nitti & L.Renou, Dictionnaire sanskrit-français, page 883.
  4. R.S.Mc Gregor, The Oxford Hindi-English Dictionary, pages 1055 & 1056.
  5. Philippe de Méric, Yoga pour chacun, page 9.
  6. Julien Tondriau & Joseph Devondel, Le guide Marabout du Yoga, pages 14 & 15.
  7. Jacques Masui (dir.), Yoga: science de l'homme intégral, Les Cahiers du Sud, (lire en ligne).
  8. Swami Vishnudevananda (en), Le grand livre du yoga, Le Courrier du Livre, le courrier du livre (lire en ligne), p. 371.
  9. Anne-Marie Loth, Védisme et hindouisme : du divin et des dieux, Éditions chapitre douze, (lire en ligne), p. 265.
  10. Tara Michaël, Les voies du yoga, Points, , p. 220.

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

BibliographieModifier

Linguistique :

  • Jan Gonda, Manuel de grammaire élémentaire de la langue sanskrite, Adrien Maisonneuve, Paris 1966 (Éd. revue et corrigée 1997, réimpression 2002).
  • Jean Varenne, Grammaire du sanskrit, Presses Universitaires de France, Paris 1971.
  • Louis Renou, Grammaire sanskrite élémentaire, Librairie d'Amérique et d'Orient, Adrien Maisonneuve, Paris 1978.
  • Nadine Stchoupak, L.Nitti et Louis Renou, Dictionnaire sanskrit-français, Jean Maisonneuve Successeur, Paris 1987 (réimpression, 2008).
  • R.S.Mc Gregor, The Oxford Hindi-English Dictionary, Oxford University Press, Oxford and Delhi 1993 (réimpression 2002).

Haṭhayoga :

  • Philippe de Méric, Yoga pour chacun, Le livre de poche, Paris 1968.
  • Julien Tondriau et Joseph Devondel, Le guide Marabout du Yoga, Collection Marabout Service, Éditions Gérard & C°, Verviers 1968.
  • Georg Feuerstein & Larry Payne, Le Yoga pour les nuls, traduction française de Véronique Lévy, Éditions First, Paris 2003.
  • Tara Michaël, Hatha-yoga-pradîpikâ, un traité de Hatha-yoga, éditions Fayard 1974.