Gregor Ebner

médecin allemand

Gregor Ebner (1892-1974) est un médecin bavarois membre du parti nazi, et de la SS qui dirigea comme médecin chef le projet Lebensborn.

Gregor Ebner
Gregor Ebner1.jpg
Gregor Ebner au moment de son arrestation par les alliés
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
WolfratshausenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de

BiographieModifier

Ce fils de cafetier bavarois est né à Ichenhausen en 1892[1]. Entre 1914 et 1918, il sert dans l’armée impériale allemande comme assistant des médecins militaires[1]. A l’armistice, il s’enrôle quelques mois dans le corps franc fondé par le Colonel Franz Ritter von Epp (le Freikorps Epp). Une fois son diplôme de Docteur en médecine obtenu en , il s’installe comme praticien à Kirchseeon[1]. Il rejoint le NSDAP en 1930, puis est promu Ortsgruppenleiter puis Kreisleiter. Il entre à la SS en 1931. Ebner fut pendant plusieurs années le médecin de famille de Heinrich Himmler[1].

En 1937, Ebner abandonne la médecine libérale pour rejoindre l’encadrement du projet Lebensborn[1]. Jusqu’à la fin de la guerre, il y occupa les fonctions de médecin-chef et est responsable de la sélection[2]. En 1939, il est promu SS-Oberführer. Le , Ebner est jugé lors du procès du RuSHA pour son affiliation à une entreprise criminelle et est condamné à deux ans et huit mois de prison[1], en même temps que Max Sollman et Günter Tesch.

Une fois sa peine purgée, il reprend son activité libérale à Kirchseeon et Wolfsratshausen où il s'éteint en , en Haute-Bavière.

RéférencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Gregor Ebner » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d e et f « Biographie: Ebner Gregor(1892-1974) », sur encyclopedie.bseditions.fr (consulté le 28 novembre 2018).
  2. Boris Thiolay, « France 1944: la fabrique des enfants parfaits », sur lexpress.fr, (consulté le 28 novembre 2018).

AnnexesModifier

Liens externesModifier