Ouvrir le menu principal

Grand-commandeur de l'Hospital est un titre personnel traditionnel généralement attribué à un chevalier hospitalier faisant partie du conseil ordinaire du grand maître de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem[1].

Ce titre apparait en 1180 avec Garnier de Naplouse. C'est le numéro deux de l'Ordre derrière le grand maître et devant le grand commandeur de l'Outre-mer. Il dirigeait le couvent central en l'absence du grand maître. Avec ce titre revenait l'autorité sur les autres frères et l'administration des affaires civiles du couvent central[1].

Avec la réforme de 1340, l'office de grand-commandeur de l'Hospital revient un pilier de la langue de Provence[2],[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Jochen Burgtorf (2009) p. 398
  2. Nicolas de Saint-Allais, Nobiliaire universel de France, ou Recueil général des généalogies historiques des maisons nobles de ce royaume. tome 20, Paris, 1872-1878 (lire en ligne), p. 49

SourcesModifier