Ouvrir le menu principal

Grand Sceau du Québec

Grand Sceau du Québec
Image illustrative de l'article Grand Sceau du Québec
Détails
Gardien Ministre de la Justice
Adoption 1979
Écu Une fleur de lys en son centre
Soutiens 16 fleurs de lys
Précédentes versions 1867, 1939
Usage Gouvernement du Québec

Le Grand Sceau du Québec est le sceau de l'État québécois. Les actes les plus solennels en sont revêtus, notamment les proclamations de convocations de l'Assemblée nationale ou les nominations des ministres, juges des cours provinciales et délégués généraux à l'étranger[1]. Le sceau est utilisé pour authentifier des documents émis par le gouvernement du Quebec au nom de la Reine du Chef du Québec. Il est gardé par le Lieutenant-Gouverneur mais est généralement confié à un membre du Conseil exécutif.

HistoireModifier

Lors de la création du Québec en 1867 par la Confédération canadienne, le sceau utilisé porte les armes du Royaume-Uni, et ce jusqu'au . À ce moment, la reine Victoria du Royaume-Uni octroie des armoiries propres à la province, lesquelles seront affichées sur le Grand Sceau. Le , le gouvernement du Québec renouvelle ses armoiries et le sceau est de nouveau modifié. En 1979, on décide de tronquer les armoiries pour afficher uniquement une fleur de lys issue du drapeau du Québec sur un fond bleu[2].

GardienModifier

Le gardien du sceau est le procureur général du Québec, soit le ministre de la Justice. Son rôle est d'établir et d'autoriser les pièces où le sceau sera apposé. Il est aussi de son rôle de délivrer les lettres patentes.

Depuis le 18 octobre 2018, la gardienne est Sonia LeBel[3].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier