Grégory Ken

chanteur français
Grégory Ken
Nom de naissance Jean-Pierre Paul Charles Trochu-Giraudon
Naissance
Paris 13e
Décès (à 49 ans)
Paris 20e
Activité principale Chanteur
Genre musical Pop
Instruments Guitare
Années actives Années 1960 à 1996

Grégory Ken, de son vrai nom Jean-Pierre Trochu, né le [1] à Paris, et mort le (à 49 ans) à Paris[2], est un chanteur français.

BiographieModifier

Il fait ses débuts au milieu des années 1960. Il a été le guitariste du groupe yéyé Claude et ses Tribuns et accompagnateur d'Annie Cordy. En 1964, il est également le guitariste de Michel Paje dans la tournée d'été de France Gall avec son copain André Crudo ancien batteur du groupe El Toro et les Cyclones dont Jacques Dutronc était le guitariste soliste.

Il commence à enregistrer des 45 tours sous le pseudonyme de « Grégory » (LSD et Système D, Je fais la la la, Un trou dans ma chaussure, 1967).

Au cours des années 1970, il joue dans plusieurs comédies musicales : Hair en 1971, Godspell et Jesus Christ Superstar en 1973, puis en 1975 dans Mayflower d'où seront notamment tirés ses duos avec Pascale Rivault et Michael Sterling (dont Tout va commencer).

En , il interprète, sur scène, le personnage de Ziggy dans la première production mondiale de l'opéra-rock Starmania. Dans la foulée, il sortira un 45 tours en solo avec le titre Treize ans et demi, en 1979.

En 1981, il forme avec Valli Kligerman le duo Chagrin d'amour, auquel on doit les chansons Chacun fait (c'qui lui plaît), Bonjour, v'là les nouvelles, V.A.L.L.I. et Blonde platine.

En 1982, Chagrin d'amour se produit pour la première fois sur la scène du Casino de Paris pour un gala de music-hall, Mes scènes de Paris, donné au profit de la fondation Perce-Neige et organisé par des étudiants de l'École supérieure de gestion de Paris.

En 1984, toujours avec le duo Chagrin d'amour, il sortira deux 45 tours intitulés Monte-Carlo et Papa scratch. Un troisième album était prévu pour la fin de 1984, mais finalement il ne verra pas le jour.

En 1985, avec Gérard Presgurvic, qui le produit, il chante en solo le titre ambitieux Poursuite, écrit par Presgurvic, et qui sort en 45 tours aux éditions Anya, mais ce disque sera un échec, et le titre n'entrera même pas au Top 50.

En 1989, il enregistre le slow Prête-moi ton amour, version française du titre Tell It Like It Is.

 
La tombe de Jean-Pierre Trochu au cimetière de Montrouge.

Le chanteur était une voix particulièrement prisée dans le domaine de la publicité audiovisuelle, il avait une voix de « Titi parisien » très prononcée. Depuis 1991, il était notamment la voix de jingles pour la chaîne Canal+ et également pour la radio[2],[3]. Nombreuses furent aussi les personnes de son entourage qui pensaient qu'avec sa voix et son physique, il aurait pu être un acteur, et avoir une carrière prometteuse, mais Jean-Pierre Trochu ne sera jamais comédien.

Malade, il sera pris en main en 1994 par l'association caritative La roue tourne, de Janala Jarnach, qui vient en aide aux artistes qui ont des problèmes de santé, ou en difficulté.

Il meurt le des suites d'un cancer. Il est inhumé dans la division 14 du cimetière de Montrouge (14e arrondissement de Paris).

Notes et référencesModifier

  1. Ken Grégory (Jean-Pierre Trochu : 1947-1996) - Philippe Landru, Cimetières de France et d'ailleurs, 27 août 2010
  2. a et b Mort de Gregory Ken, fondateur de Chagrin d'amour - Libération, .
  3. Fiche Chagrin d'amour - Chérie FM, 30 novembre 1980.

Liens externesModifier