Gouvernement de la Finlande

organe du pouvoir exécutif de la République de Finlande

Le gouvernement finlandais (en finnois : Suomen hallinto) est l'institution disposant du pouvoir exécutif en Finlande. Le pays fonctionnant sur la base d'un régime parlementaire, il ne peut gouverner sans disposer de la confiance de la Diète nationale (en finnois : Eduskunta). L'actuel gouvernement finlandais est le gouvernement Marin.

Le palais du Conseil d'État, siège du gouvernement finlandais.
La chambre du Parlement.

MinistèresModifier

 
Zones régionales des agences gouvernementales régionales finlandaises.

Le gouvernement finlandais compte douze ministères[1] mais les fonctions d'un ministère peuvent être exercées par plusieurs ministres.

Titre en français Titre en finnois
Chancellerie du conseil des ministres Valtioneuvoston kanslia
Ministère des Affaires étrangères Ulkoasiainministeriö
Ministère de la Justice Oikeusministeriö
Ministère de l'Intérieur Sisäministeriö
Ministère de la Défense Puolustusministeriö
Ministère des Finances Valtiovarainministeriö
Ministère de l'Éducation et de la Culture Opetus- ja kulttuuriministeriö
Ministère de l'Agriculture et des Forêts Maa- ja metsätalousministeriö
Ministère des Transports et des Communications Liikenne- ja viestintäministeriö
Ministère des Affaires sociales et de la Santé Sosiaali- ja terveysministeriö
Ministère des Affaires économiques et de l'Emploi Työ- ja elinkeinoministeriö
Ministère de l'Environnement Ympäristöministeriö

Conseil d’ÉtatModifier

Administration localeModifier

Le pays est divisé en six zones régionales auxquelles situent les agences gouvernementales régionales finlandaises. Les agences gouvernementales régionales décident, sur un niveau général, de quelques-unes choses de leur région. De plus, la Finlande a 311 municipalités (en 2017), qui ont leurs propres gouvernements. Il y a aussi 19 provinces, dont l'administration est en phase de planification[réf. souhaitée].

RéférencesModifier

  1. « Ministries », Finnish Government (consulté le 22 juin 2011)

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier