Gouvernement Kaja Kallas I

gouvernement de la république d'Estonie
(Redirigé depuis Gouvernement Kaja Kallas)
Gouvernement Kaja Kallas I
(et) Kaja Kallase esimene valitsus

République d'Estonie

Description de cette image, également commentée ci-après
Le gouvernement Kaja Kallas.
Président de la République Kersti Kaljulaid
Alar Karis
Première ministre Kaja Kallas
Élection 3 mars 2019
Législature XIVe
Formation
Fin
Durée 1 an, 5 mois et 22 jours
Composition initiale
Coalition REF-KESK (2021-2022)
REF (2022)
Ministres 14
Femmes 6
Hommes 8
Représentation
Riigikogu (2021-2022)
59  /  101
Riigikogu (2022)
34  /  101
Drapeau de l'Estonie

Le gouvernement Kaja Kallas I (en estonien : Kaja Kallase esimene valitsus) est le gouvernement de la république d'Estonie entre le et le , durant la XIVe législature du Riigikogu.

Coalition et historiqueModifier

Dirigé par la Première ministre libérale Kaja Kallas, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition entre le Parti de la réforme d'Estonie (REF) et le Parti du centre d'Estonie (KESK). Ensemble, ils disposent de 59 députés sur 101, soit 58,4 % des sièges du Riigikogu.

Il est formé à la suite de la démission de Jüri Ratas, au pouvoir depuis .

Il succède donc au gouvernement Ratas II, constitué et soutenu par une coalition entre le Parti du centre, le Parti populaire conservateur d'Estonie (EKRE) et Isamaa (I).

FormationModifier

Jüri Ratas annonce sa démission le , alors que le Parti du centre est impliqué dans des soupçons de corruption liés à son financement et à des prêts d’État accordés en retour[1]. Le , Kaja Kallas est de nouveau chargée — après son échec au lendemain des élections de 2019 — de former un gouvernement[2].

Aussitôt après sa désignation, Kaja Kallas forme une équipe de négociateurs pour ouvrir des discussions avec le Parti du centre en vue de former une coalition gouvernementale entre les deux principaux partis du pays[3]. La liste des 14 ministres qui formeront le nouvel exécutif, répartis à parité entre les deux partenaires de la majorité, est annoncée le  : pour la première fois de son histoire, le Parti du centre se voit confier le portefeuille de ministre des Affaires étrangères[4]. La cheffe de la diplomatie et le ministre de l'Intérieur désignés Eva-Maria Liimets et Kristjan Jaani, proposés par le Parti du centre, n'en sont pas adhérents mais indiquent leur volonté de le rejoindre à plus ou moins brève échéance[5],[6].

L'accord de coalition entre le Parti de la réforme et le Parti du centre est signé par Kaja Kallas et Jüri Ratas au lendemain de cette présentation, le [7]. Quelques heures plus tard, la formatrice reçoit officiellement l'investiture du Riigikogu par 70 voix favorables, les parlementaires du Parti social-démocrate (SDE) ayant joint leurs voix à celles des députés de la nouvelle majorité[8]. Il s'agit du deuxième meilleur résultat pour un vote de confiance, après Mart Siimann qui avait recueilli 72 soutiens en [9].

L'équipe ministérielle est officiellement nommée par la présidente de la République Kersti Kaljulaid le lendemain de ce vote, puis est assermentée devant les députés[10].

SuccessionModifier

CompositionModifier

Initiale (26 janvier 2021)Modifier

Fonction Titulaire Parti
Première ministre Kaja Kallas REF
Ministre de l'Éducation et de la Recherche Liina Kersna REF
Ministre de la Justice Maris Lauri REF
Ministre de la Défense Kalle Laanet REF
Ministre de l'Environnement Tõnis Mölder (jusqu'au 18/11/2021)
Erki Savisaar
KESK
Ministre de la Culture Anneli Ott (jusqu'au 08/11/2021)
Tiit Terik
KESK
Ministre des Affaires rurales Urmas Kruuse REF
Ministre des Affaires économiques et des Infrastructures Taavi Aas KESK
Ministre du Commerce extérieur et des Technologies de l'information Andres Sutt REF
Ministre des Finances Keit Pentus-Rosimannus REF
Ministre de l'Administration publique Jaak Aab KESK
Ministre de l'Intérieur Kristian Jaani Sans
Ministre de la Santé et du Travail Tanel Kiik KESK
Ministre de la Protection sociale Signe Riisalo REF
Ministre des Affaires étrangères Eva-Maria Liimets Sans

Remaniement du 3 juin 2022Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Fonction Titulaire Parti
Première ministre Kaja Kallas REF
Ministre de l'Éducation et de la Recherche
Ministre de la Culture a.i.
Liina Kersna REF
Ministre de la Justice Maris Lauri REF
Ministre de la Défense
Ministre de l'Intérieur a.i.
Kalle Laanet REF
Ministre des Affaires rurales
Ministre de l'Environnement a.i.
Urmas Kruuse REF
Ministre du Commerce extérieur et des Technologies de l'information
Ministre des Affaires étrangères a.i.
Andres Sutt REF
Ministre des Finances
Ministre de l'Administration publique a.i.
Keit Pentus-Rosimannus REF
Ministre de la Protection sociale
Ministre de la Santé et du Travail a.i.
Signe Riisalo REF

Notes et référencesModifier

  1. (en-GB) Silver Tambur, « A political crisis in Estonia: Prime minister Jüri Ratas resigns », sur Estonian World, (consulté le )
  2. « Estonie : l'europhile convaincue Kaja Kallas désignée au poste du Premier ministre », sur RTBF Info, (consulté le ).
  3. (en-GB) « Reform, Center select negotiators for coalition talks », sur ERR News, (consulté le )
  4. (en-GB) « Reform, Center announce incoming ministers », sur ERR News, (consulté le )
  5. (en-GB) « Who's who: Estonia's new government », sur ERR News, (consulté le )
  6. (en-GB) « Interior minister plans to join Center Party, but needs time », sur ERR News, (consulté le )
  7. (en-GB) « Kallas, Ratas sign coalition agreement », sur ERR News, (consulté le )
  8. « Estonie : Kaja Kallas (centre-droit) devient première femme cheffe du gouvernement », sur RTBF, (consulté le )
  9. (en-GB) « Kallas' coalition votes total second-highest since independence restoration », sur ERR News, (consulté le )
  10. (en-GB) « President appoints new government », sur ERR News, (consulté le )

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier