Gouvernement Drnovšek III

Gouvernement Drnovšek III
(sl) 4. vlada Republike Slovenije

République de Slovénie

Description de cette image, également commentée ci-après
Le président du gouvernement Janez Drnovšek en 2002.
Président de la République Milan Kučan
Président du gouvernement Janez Drnovšek
Élection 16 novembre 1996
Législature 2e
Formation
Fin
Durée 3 ans, 3 mois et 11 jours
Composition initiale
Coalition LDS-SLS-DeSUS
Ministres 18
Femmes 0
Hommes 18
Représentation
Assemblée nationale
49  /  90
Drapeau de la Slovénie

Le gouvernement Drnovšek III (en slovène : 4. vlada Republike Slovenije) est le gouvernement de la république de Slovénie entre le et le , durant la 2e législature de l'Assemblée nationale.

Il est dirigé par le président du gouvernement sortant Janez Drnovšek, vainqueur à la majorité relative des élections législatives. Il repose sur une coalition de trois partis du centre et de centre droit. Après la rupture de la majorité, il est remplacé par le gouvernement de centre droit d'Andrej Bajuk.

HistoriqueModifier

Dirigé par le président du gouvernement social-libéral sortant Janez Drnovšek, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition entre la Démocratie libérale slovène (LDS), le Parti populaire slovène (SLS), et le Parti démocrate des retraités slovènes (DeSUS). Ensemble, ils disposent de 49 députés sur 90, soit 54,4 % des sièges de l'Assemblée nationale.

Il est formé à la suite des élections législatives du 16 novembre 1996.

Il succède donc au gouvernement Drnovšek II, constitué et soutenu par une coalition minoritaire entre la LDS et les Chrétiens-démocrates slovènes (sl) (SKD).

FormationModifier

Au cours du scrutin, la LDS s'impose avec 27 % des voix, devançant le SLS. La Démocratie libérale défend l'intégration de la Slovénie à l'Union européenne (UE) et l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) alors que le Parti populaire soutient une adhésion plus progressive[1].

L'Assemblée nationale confie le à Janez Drnovšek le soin de former le nouvel exécutif, par 46 voix pour et 44 contre grâce à un dissident chrétien-démocrate[2],[3]. Il conclut le suivant un accord de coalition avec le SLS, ce qui lui assure la majorité à l'Assemblée, 12 jours après avoir échoué lors d'un premier vote de confiance[4]. Le nouveau gouvernement entre en fonction le .

SuccessionModifier

Après que le Parti populaire a décidé de se retirer de l'alliance au pouvoir en conséquence de sa fusion avec les Chrétiens-démocrates, le président du gouvernement pose le la question de confiance sur son projet de remaniement ministériel. Elle lui est refusée par 55 voix contre[5]. Une semaine plus tard, le SLS+SKD (nouveau sigle adopté par le Parti populaire) et le Parti social-démocrate de Slovénie (SDSS), qui totalisent 44 députés sur 90, proposent la candidature d'Andrej Bajuk. Ce dernier forme son gouvernement le , qui dispose d'une seule voix de majorité grâce au soutien de députés indépendants[6].

CompositionModifier

Initiale (27 février 1997)Modifier

Poste Titulaire Parti
Président du gouvernement Janez Drnovšek LDS
Ministre sans portefeuille
Suppléant du président du gouvernement et coordonnateur des ministères
Marjan Podobnik SLS
Ministre du Travail, de la Famille et des Affaires sociales Anton Rop LDS
Ministre des Relations économiques et du Développement Marjan Senjur SLS
Ministre des Finances Mitja Gaspari Sans
Ministre des Affaires économiques Metod Dragonja Sans
Ministre de l’Agriculture, des Forêts et de l'Alimentation Ciril Smrkolj SLS
Ministre de la Culture Jožef Školč LDS
Ministre de l'Intérieur Mirko Bandelj LDS
Ministre de la Défense Tit Turnšek SLS
Ministre de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire Pavel Gantar LDS
Ministre de la Justice Tomaž Marušič SLS
Ministre des Transports et des Communications Anton Bergauer SLS
Ministre de l'Éducation et des Sports Slavko Gaber LDS
Ministre de la Santé Marjan Jereb SLS
Ministre de la Science et de la Technologie Alojzij Marinček SLS
Ministre des Affaires étrangères Zoran Thaler (jusqu'au 25/09/1997)
Boris Frlec
LDS
Ministre sans portefeuille
Chargé de l'Autonomie locale
Božo Grafenauer SLS
Ministre sans portefeuille
Chargé de la Coordination de la Sécurité sociale
Janko Kušar DeSUS

Remaniement du 29 octobre 1997Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras.
Poste Titulaire Parti
Président du gouvernement Janez Drnovšek LDS
Ministre sans portefeuille
Suppléant du président du gouvernement et coordonnateur des ministères
Marjan Podobnik SLS
Ministre du Travail, de la Famille et des Affaires sociales Anton Rop LDS
Ministre des Relations économiques et du Développement Marjan Senjur SLS
Ministre des Finances Mitja Gaspari Sans
Ministre des Affaires économiques Metod Dragonja (jusqu'au 20/04/1999) Sans
Tea Terezija Petrin LDS
Ministre des Petites et moyennes entreprises et du Tourisme Janko Razgoršek SLS
Ministre de l’Agriculture, des Forêts et de l'Alimentation Ciril Smrkolj SLS
Ministre de la Culture Jožef Školč LDS
Ministre de l'Intérieur Mirko Bandelj (jusqu'au 16/02/1999)
Borut Šuklje (à partir du 24/03/1999)
LDS
Ministre de la Défense Tit Turnšek (jusqu'au 13/03/1998)
Alojz Krapež (jusqu'au 24/11/1998)
Franci Demšar (à partir du 04/02/1999)
SLS
Ministre de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire Pavel Gantar LDS
Ministre de la Justice Tomaž Marušič SLS
Ministre des Transports et des Communications Anton Bergauer SLS
Ministre de l'Éducation et des Sports Slavko Gaber (jusqu'au 29/07/1999) LDS
Marjan Jereb Sans
Ministre de la Santé Marjan Jereb SLS
Ministre de la Science et de la Technologie Alojzij Marinček SLS
Ministre des Affaires étrangères Boris Frlec (jusqu'au 02/02/2000)
Dimitrij Rupel
LDS
Ministre sans portefeuille
Chargé des Affaires européennes
Igor Bavčer LDS
Ministre sans portefeuille
Chargé de l'Autonomie locale
Božo Grafenauer SLS
Ministre sans portefeuille
Chargé de la Coordination de la Sécurité sociale
Janko Kušar DeSUS

RéférencesModifier

  1. « Victoire du parti au pouvoir aux législatives en Slovénie », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2020).
  2. (sl) « V zgodovini slovenskega parlamenta stranke zamenjalo že več kot 50 poslancev. Največ na levici », Nova 24TV,‎ (lire en ligne, consulté le 1er avril 2020).
  3. (en) « January 1997 », sur rulers.org (consulté le 31 mars 2020).
  4. (es) « Nuevo Gobierno de coalición en Eslovenia », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2020).
  5. (es) « Cae el Gobierno de Eslovenia tras perder una moción de confianza en el Parlamento », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2020).
  6. (en) Ian Jeffries, The Former Yugoslavia at the Turn of the Twenty-first Century : A Guide to the Economies in Transition, Taylor & Francis Ltd, , 648 p. (ISBN 1134460503).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier