Gouvernement Cooreman

Le gouvernement Cooreman est un gouvernement catholique-libéral-socialiste qui gouverna la Belgique du jusqu'au .

Gouvernement Cooreman

Royaume de Belgique

Roi Albert Ier
Chef de cabinet Gérard Cooreman
Formation
Fin
Durée 5 mois et 20 jours
Composition initiale
Coalition
Représentation
Chambre
185  /  186
Sénat
120  /  120
Drapeau de la Belgique

D'octobre 1914 à novembre 1918, le gouvernement belge en exil en France siégeait dans l'immeuble Dufayel à Sainte-Adresse.

Gerard Cooreman remplace Charles de Broqueville à la tête du gouvernement en exil après la démission de ce dernier. Considéré par Albert Ier comme un homme de transition, Cooreman ne sera pas reconduit comme Premier ministre après l'armistice du 11 novembre, le Roi confiant à Léon Delacroix la charge de former un nouveau gouvernement.

CompositionModifier

Ministère Nom Parti
Premier et ministre des affaires économiques Gérard Cooreman Parti catholique
Ministre des affaires étrangères Paul Hymans Parti libéral
Ministre de l'intéreur Paul Berryer Parti catholique
Ministre des arts et des sciences Prosper Poullet Parti catholique
Ministre de justice Henri Carton de Wiart Parti catholique
Ministre des finances Aloys Vande Vyvere Parti catholique
Ministre de l'industrie et du travail Armand Hubert Parti catholique
Ministre de l'agriculture et des travaux publics Joris Helleputte Parti catholique
Ministre des chemins de fer, des postes et de la télégraphe Paul Segers Parti catholique
Ministre de la guerre Armand De Ceuninck Parti catholique
Ministre de l'intendance civil et militaire Emile Vandervelde POB
Ministre des colonies Jules Renkin Parti catholique