GlobalFoundries

fonderie de semiconducteurs

Globalfoundries est l'une des plus importantes entreprises indépendantes de fonderie de semi-conducteurs au monde, deuxième après TSMC. Globalfoundries était la fonderie d'AMD, qui s'en est séparé en 2009[4].

GlobalFoundries
logo de GlobalFoundries
Photo aérienne de l'usine de Dresde.
illustration de GlobalFoundries

Création 2 mars 2009
Forme juridique CorporationVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NASDAQ (GFS)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Sunnyvale
Drapeau des États-Unis États-Unis
Actionnaires Mubadala Investment Company (+88.28 pourcent (unité non prise en charge)) ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité wafers
Produits Semi-conducteur[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Advanced Technology Investment Company (ATIC)
Filiales Chartered Semiconductor Manufacturing (en) (depuis le )
GlobalFoundries (Germany) (d)
GlobalFoundries Singapore (d)[1]
GlobalFoundries (United Kingdom) (d)
Advanced Mask Technology Center (d)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 10 000[2]
Site web https://gf.com
Fonds propres 8 G$ ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d'affaires 6,6 G$ ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Bilan comptable 15 G$ ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net −253,9 M$ ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata

L'entreprise est 100% détenue par ATIC, le fonds souverain des Émirats Arabes Unis.

Son siège est situé à Sunnyvale en Californie.

Histoire

modifier

En fin d'année 2009, GlobalFoundries a acquis Chartered Semiconductor Manufacturing qui était alors la 3e fonderie indépendante mondiale.

En , IBM accepte de payer 1,5 milliard de dollars à GlobalFoundries, pour se défaire de sa filiale déficitaire dans les semi-conducteurs[5].

Activité

modifier

La société possède plusieurs usines de fabrication de tranches de silicium, à Dresde en Allemagne, à Malta dans le comté de Saratoga et à Hopewell Junction dans l'état de New-York, à Essex-Junction dans le Vermont et à Singapour. Elle produit des circuits intégrés pour des entreprises de semi-conducteurs telles que AMD, Broadcom, Qualcomm et STMicroelectronics.

Le , GlobalFoundries et STMicroelectronics annoncent conjointement la construction sur le site de Crolles, près de Grenoble, d'une usine de fabrication de puces électroniques, impliquant un investissement de plusieurs milliards d'euros et la création d'un millier d'emplois[6].

Références

modifier
  1. a b c d et e Form 20-F, (SEC filing), consulté le  
  2. Globalfoundries FAQ.
  3. a b c et d Form 20-F, (SEC filing) 
  4. Alexandra Bellamy, « AMD se sépare de Global Foundries mais n'abandonne pas les processeurs », sur lesnumeriques.com, Les Numériques, (consulté le ).
  5. IBM to pay Globalfoundries $1.5 billion to take chip unit off its hands: WSJ, Reuters, 20 octobre 2014.
  6. Florian Dèbes, « Semi - conducteurs : STMicroelectronics et GlobalFoundries vont construire une usine en France », sur lesechos.fr, Les Échos, (consulté le ).

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier