Giulio Cirello

peintre italien

Giulio Cirello, né en 1633 à Padoue et mort à Padoue le , est un peintre italien ; son nom apparaît à la corporation des peintres padouans en 1671 et de nouveau le 28 .

Giulio Cirello
Biographie
Naissance
Décès
Activité

BiographieModifier

 
Portrait d'un gentilhomme (attribué à Cirello), vers 1698-1704, coll. particulière.

Cirello se forme à Padoue à l'atelier de Luca Ferrari. Actif dès 1650, sa production se concentre d'abord sur des sujets sacrés, en conformité avec le goût baroque tardif de l'aire vénitienne[1] ; il fut apprécié en outre par ses qualités de portraitiste[2], inspiré par le style de Sebastiano Bombelli.

Parmi ses œuvres les plus significatives, l'on peut citer La Couronnement d'épines du Seigneur. Marie-Madeleine de Pazzi en l'église des Carmes de Padoue[3], La Glorification de Jean-Baptiste Foscarini en l'église la Rotonde de Rovigo[4], Saintes Agathe, Lucie et Apollonie, en la basilique de Verolanuova[5], La Déposition en l'église S. Marziale de Venise, Le Miracle de saint Clément en l'église S. Clemente de Padoue[6], L'Adoration des bergers en l'église S. Maria del Torresino de Padoue, ainsi que le Portrait du comte Silvio Capodilista, au musée civique de Padoue[7].

 
La Glorification de J.-B. Foscarini.

Notes et référencesModifier

  1. (it) « Cirello, Giulio in "Dizionario Biografico" », sur treccani.it (consulté le 3 avril 2018).
  2. (it) Napoleone Pietrucci, Biografia degli artisti padovani, 1858, pp. 79-81
  3. (it) La Basilique des Carmes
  4. (it) Nicolas Ivanoff, Pitture e sculture de La Rotonda, in La Rotonda di Rovigo, 1967, Vicenza, pp. 98 sq., p. 104, ill. 48,57
  5. (it) Verolanuova
  6. (it) Giannantonio Moschini, Guida per la città di Padova, 1817, éd. Gamba, p. 60
  7. (it) Davide Banzato et Franca Pellegrini, Lo spirito e il corpo 1550-1650, 2009, éd. Skira, Padoue

BibliographieModifier

  • (it) Giulio Cirello, in Enciclopedia Treccani, vol. XXV, 1981
  • (it) G. A. Moschini, Della pittura a Padova, Padoue, 1826, p. 104

Liens externesModifier