Giroflier

un arbre de la famille des Myrtaceae originaire d'Indonésie
(Redirigé depuis Girofle)

Syzygium aromaticum

Le Giroflier ou Girofle (Syzygium aromaticum) est une espèce de plantes de la famille des Myrtaceae et du genre Syzygium. Les girofliers sont des arbres originaires d'Indonésie dont les boutons floraux sont appelés Clous de Girofle.

DescriptionModifier

Appareil végétatifModifier

 
Port général de l'arbre.
 
Feuilles.

L'arbre a une forme conique. D'une hauteur moyenne de 12 à 15 m, il peut atteindre jusqu'à 20 m de haut.

Ses feuilles persistantes sont ovales et coriaces.

Appareil reproducteurModifier

 
Fleurs du Giroflier.
 
Clous de girofle pas encore mûrs.

Les fleurs à quatre pétales blanc rosé sont caractérisées par leurs sépales rouges persistants. Avant l'épanouissement, les boutons floraux sont nommés « clous de girofle ». C'est à cette époque qu'on les récolte avant de les laisser sécher au soleil jusqu'à ce qu'ils prennent une teinte brun foncé.

Le giroflier et l'hommeModifier

HistoireModifier

Le giroflier est originaire de l'archipel des Moluques du Nord.

L'épopée indienne du Ramayana, peut-être écrite vers 200 av. J.-C., mentionne déjà le commerce de cette épice. Les Chinois utilisaient déjà les clous de girofle sous la dynastie Han (206 av. J.-C. - 220 apr. J.-C.) en les mâchant pour avoir meilleure haleine, ainsi que pour ses vertus médicinales et culinaires. Ils étaient connus des Grecs et des Romains. Au Ier siècle, Pline l'Ancien les décrit dans ses écrits. Une récente découverte archéologique suggère que le commerce de la girofle avec l'Occident pourrait en fait avoir commencé bien plus tôt. En effet, on a trouvé un clou de girofle parmi des restes calcinés sur le sol d'une cuisine incendiée du site mésopotamien de Terqa dans l'actuelle Syrie, daté de 1700 av. J.-C.[1].

Une tradition chrétienne fait des clous de girofle un symbole végétal des clous qui ont servi à la Crucifixion[2].

En Europe, le clou de girofle devint à la mode au Moyen Âge. Dante Alighieri dans l'Enfer de la Divine Comédie le cite comme étant d'un usage réservé aux riches Siennois[3]. Les Portugais arrivés dans l'archipel des Moluques en 1511 s'en assurèrent le monopole en brûlant les arbres situés hors de l'île de Ternate et ce monopole fut ensuite celui des Hollandais.

On doit à Pierre Poivre, intendant de l'île de France (île Maurice), la prise de quelques plants au cours d'une expédition, et leur acclimatation d'abord à l'île de France, puis aux Antilles.

UtilisationsModifier

 
Clous de girofle récoltés.

Les propriétés antiseptiques et anesthésiques de ces boutons floraux sont reconnues depuis très longtemps et proposées dans les douleurs dentaires. Il entre dans la composition du khôl, primitivement onguent ophtalmique.

En cuisine, il est présent dans le pain d'épices, les biscuits en mélange avec la cannelle comme les speculoos, le pot-au-feu, les marinades, la choucroute et il est indispensable à la plupart des currys. Aux Pays Bas, le clou de girofle entier est utilisé pour parfumer un fromage de Frise à pâte dure à apprécier vieux, appelé Nagelkaas (fromage à clous) ou Kanterkaas (AOP)[4],[5]. En Afrique du Nord, le clou de girofle est utilisé en infusion avec le thé.

Le clou de girofle sert de parfum d'ambiance sous forme d'une version végétale de la pomme d'ambre que l'on fabrique en piquant toute la surface d'une orange de clous de girofle.

De nos jours, 95 % de la production mondiale de clous de girofle est utilisé pour la fabrication des kreteks, cigarettes indonésiennes. À Jakarta, les fabricants de cigarettes jouent sur les vertus antiseptiques du clou de girofle pour présenter leurs kreteks comme tout à fait anodines[réf. nécessaire].

Utilisation médicaleModifier

Le clou de girofle (ou plus exactement son huile) est utilisé par les dentistes. Selon une étude récente () conduite sur le rat de laboratoire (rats wistar), cette huile pourrait aussi atténuer certains effets délétères sur le cerveau d'une coexposition au plomb facteur de saturnisme et au manganèse (en période de gestation et de lactation)[6].

Le giroflier est l'une des plantes, qui à la suite d'une étude de criblage à haut débit[7], a été retenue comme candidate potentielle pour produire un possible médicament contre le SARS-CoV-2, responsable de la pandémie de COVID-19.

Statistiques de productionModifier

Production en tonnes. Chiffres 2003-2004
Données de FAOSTAT (FAO)

Indonésie 87909 68,2 %
Madagascar 20000 15,5 %
Tanzanie 12500 9,7 %
Sri Lanka 4100 3,2 %
Comores 3013 2,3 %
Autres pays 1370 1,1 %
Total 128892 100 %

SynonymesModifier

  • Caryophyllus aromaticus L.
  • Caryophyllus hortensis Noronha
  • Caryophyllus silvestris Teysm. ex Hassk.
  • Eugenia aromatica (L.) Baill. (synonyme ambigu)
  • Eugenia caryophyllata Thunb.
  • Eugenia caryophyllus (Spreng.) Bullock & S. G. Harrison
  • Jambosa caryophyllus (Spreng.) Nied.
  • Myrtus caryophyllus Spreng.[8],[9]

Notes et référencesModifier

  1. Peter Marius Veth, Sue O'Connor et Matthew Spriggs, "The Archaeology of the Aru Islands, Eastern Indonesia", Terra Australis, Vol. 22, février 2007
  2. (en) Diana Wells et Ippy Patterson, One hundred flowers and how they got their names, Algonquin Books of Chapel Hill, , p. 38
  3. (it)XXIX 127-128
  4. « Pays-Bas. Un autre fromage qui pue », sur courrierinternational.com, (consulté le 11 décembre 2017)
  5. Thomas Beaufils, La Hollande : idées reçues sur la Hollande, Le Cavalier Bleu Editions, , 128 p. (ISBN 978-2-84670-596-7, lire en ligne)
  6. Adli, D. E. H., Kahloula, K., Slimani, M., Brahmi, M., & Benreguieg, M. (2017). Effets prophylactiques de l’huile essentielle de Syzygium aromaticum chez les rats wistar en développement coexposés au plomb et au manganèse. Phytothérapie, 1-7|résumé.
  7. JOSHI, T., JOSHI, T., SHARMA, P., MATHPAL, S., PUNDIR, H., BHATT, V., & CHANDRA, S. (2020). In silico screening of natural compounds against COVID-19 by targeting Mpro and ACE2 using molecular docking. European Review for Medical and Pharmacological Sciences| publié le 21 avril 2020 | 24, 4529-4536.
  8. Catalogue of Life, consulté le 6 ocotobre 2020
  9. World Checklist of Selected Plant Families (WCSP), consulté le 6 ocotobre 2020

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Adli, D. E. H., Kahloula, K., Slimani, M., Brahmi, M., & Benreguieg, M. (2017). Effets prophylactiques de l’huile essentielle de Syzygium aromaticum chez les rats wistar en développement coexposés au plomb et au manganèse. Phytothérapie, 1-7.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :