Giorgio Borg Olivier

homme politique maltais

Giorgio Borg Olivier
Illustration.
Statue de Borg Olivier par Vincent Apap à La Vallette
Fonctions
8e et 10e Premier ministre de Malte
Monarque George VI
Élisabeth II
Gouverneur Gerald Hallen Creasy
Robert Laycock
Prédécesseur Enrico Mizzi
Successeur Dom Mintoff
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Guy Grantham
Maurice Henry Dorman
Prédécesseur Dom Mintoff
Successeur Dom Mintoff
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance La Valette
Date de décès (à 69 ans)
Lieu de décès Drapeau : Malte La Valette
Nationalité maltaise
Parti politique Parti nationaliste
Conjoint Alexandra Mattei (1921-2009)

Giorgio Borg Olivier
Premiers ministres de Malte

Giorgio Borg Olivier ((mt) Ġorġ Borġ Ulivier) ( - ) était un homme politique maltais, chef du parti nationaliste et Premier ministre de Malte à deux reprises, de 1950 à 1955 et de 1962 à 1971. Il a également été chef de l'opposition entre 1955 et 1958 et de nouveau entre 1971 et 1977. Il a démissionné du poste de leader du parti nationaliste en 1977 et fut remplacé par Eddie Fenech Adami. Il conserva toutefois son siège au parlement jusqu'à sa mort en 1980.

BiographieModifier

Borg Olivier a été élu comme l'un des trois membres nationalistes du Conseil de gouvernement en 1939. En mai 1940, lorsque le chef du parti nationaliste, Enrico Mizzi, a été interné pour la première fois par les Britanniques et déporté, Borg Olivier est devenu chef par intérim. Après son retour, Mizzi a fait de Borg Olivier son adjoint. Entré en fonction en tant que protégé de Mizzi et de Sir Ugo P. Mifsud, Borg Olivier croyait au développement économique et social de Malte en tant qu'État indépendant viable et à la nécessité d'une économie mixte. Au cours de son mandat, il a poursuivi corporatistepolitiques de développement de l'industrie du tourisme et de la construction comme moteur de la croissance. Sous sa direction, le niveau de vie moyen a augmenté régulièrement alors que Malte commençait à se séparer d'une économie de forteresse dépendant uniquement de l'establishment militaire britannique.

Vers la fin de son règne en tant que Premier ministre, son gouvernement a été secoué par divers scandales politiques et personnels, qui semblaient symboliser le déclin moral de l'establishment politique maltais. Démissionnant du chef du Parti nationaliste en 1977, Borg Olivier a conservé son siège parlementaire jusqu'à sa mort en 1980. Il a été remplacé à la tête du parti par Eddie Fenech Adami.

Liens externesModifier