Georges VI Tcheorekdjian

catholicos de l'Église apostolique arménienne

Georges VI Tcheorekdjian
Գևորգ Զ Չորեքչյան
Image illustrative de l’article Georges VI Tcheorekdjian

Naissance
Rostov-sur-le-Don (Empire russe)
Décès
Etchmiadzin (URSS)
Désignation 1945
Fin 1954
Prédécesseur Khorène
Successeur Vazguen Ier

Catholicos de l'Église apostolique arménienne


Armenian Apostolic Church logo.svg

Georges ou Gevork VI Tcheorekdjian (en arménien Գևորգ Զ Չորեքչյան ; né à Rostov-sur-le-Don le , mort à Etchmiadzin le ) est Catholicos de l'Église apostolique arménienne de 1945 à 1954.

BiographieModifier

Né en Russie, Gevork Tcheorekdjian effectue sa carrière religieuse en dehors de l'Arménie.

En 1941, à la suite de l’agression allemande, Staline décide, afin de renforcer le patriotisme des peuples de l’Union soviétique, de mettre fin à la politique anti-religieuse développée depuis des années contre les différentes Églises. Dans ce contexte, il autorise Georges Tcheorekdjian à devenir locum tenens du catholicossat dont le siège était vacant depuis 1938.

Après la victoire de 1945, afin de récompenser la forte implication de la population et de l’Église apostolique arménienne dans l'effort de guerre, le pouvoir communiste accepte la réouverture d’un séminaire à Etchmiadzin, d’églises et de monastères ainsi que le rétablissement du titre de Catholicos en faveur de Georges VI.

Ce Catholicos tente alors d'user du prestige de sa fonction afin de remettre la question arménienne à l'ordre du jour[1].

À son décès, la République socialiste soviétique d'Arménie organise des obsèques nationales pour le Catholicos Georges VI.

Notes et référencesModifier

  1. Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Éd. Privat, (1re éd. 1982), 991 p. [détail de l’édition] (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 649.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier