Ouvrir le menu principal

Gennaro Spinelli

homme politique italien
Gennaro Spinelli di Cariati
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
NaplesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Gennaro Spinelli, prince de Cariati (, Naples - , Naples) est diplomate et homme politique italien qui fut premier ministre du royaume des Deux-Siciles.

BiographieModifier

Appartenant à une famille de l'aristocratie napolitaine (il était entre autres cousin de Giuseppe Ceva Grimaldi Pisanelli qui fut premier ministre des Deux-Siciles un an avant lui). En tant que fils aîné du prince Tommaso Spinelli Barrile, il hérite des titres de marquis de Fuscaldo, prince de Sant'Arcangelo et duc de Caivano et de Marianella. Il obtiendra par la suite le titre de prince de Cariati en épousant sa cousine Cristina Spinelli Savelli. Il participe aux révoltes qui mène à la création de la République parthénopéenne en 1799 en combattant comme officier de la marine avec l'amiral Francesco Caracciolo. Plus tard, il sert comme officer durant l'occupation napoléonienne du royaume et en tant qu'officier d'ordonnance du roi Joachim Murat, beau-frère de l'empereur, il participe à la Campagne de Russie en s'illustrant notamment pour sa bravoure lors de la bataille de la Moskova en 1812.

Il fut également un diplomate toujours durant la période napoléonienne du royaume de Naples. Il est maître de cérémonie du roi Joseph Bonaparte en 1808 puis il participe au Congrès de Vienne pour le compte de Joachim Murat en 1815. Avec la restauration de la dynastie des Bourbon-Siciles sur le trône du royaume des Deux-Siciles, il est envoyé par le premier ministre Luigi de' Medici en mission diplomatique à Paris auprès du roi Louis XVIII puis à Vienne en 1820 auprès de l'empereur François Ier.

Le 14 mai 1848, juste après les troubles causées par la révolution sicilienne, il succède à Carlo Troja dans son poste de premier ministre (plus exactement président du conseil des ministres) du royaume des Deux-Siciles. Il est alors chargé de constituer un gouvernement conservateur pour s'opposer à la menace à libérale et républicaine grandissante. Spinelli s'oppose toutefois à une répression trop violente et il se démet de son poste en 1849 pour être remplacé par Giustino Fortunato.

DécorationModifier

SourcesModifier