Ouvrir le menu principal

Gauss (unité)

unité de champ magnétique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gauss (homonymie).

Gauss
Informations
Système Système CGS
Unité de… Induction magnétique
Symbole G
Conversions
1 G en... est égal à...
  SI   10-4 T

Le gauss, de symbole G[1], est l'unité CGS « électromagnétique » à trois dimensions d'induction magnétique. Il est défini comme 1 maxwell par centimètre carré (Mx/cm2).

Le gauss, nommé en l'honneur de Carl Friedrich Gauss, ne peut pas être comparé strictement à l'unité correspondante du Système international (SI), le tesla (symbole T), car le SI est à quatre dimensions lorsqu'on se limite aux grandeurs mécaniques et électriques[2]. Le gauss correspond cependant à 10−4 T, en valeur numérique. Une façon de voir la conversion commence avec 1 T = 1 kg s−2 A−1 ; on convertit d'abord au gramme (d'où un facteur 10-3), puis on substitue l'abampère (abA) à l'ampère, ce qui ajoute un autre facteur 10-1.

Le gauss possède une sous-unité désuète, le « gamma », noté γ, valant 10−5 G et correspondant donc à 1 nT.

Valeurs typiquesModifier

  • Le champ d’induction magnétique terrestre vaut environ 0,5 gauss en France.
  • Un petit aimant métallique type ferrite a un champ rémanent de l'ordre de 2 000 à 4 000 gauss ;
  • un petit aimant fer-néodyme-bore : 13 000 gauss.
  • Un gros électro-aimant, plus de 15 000 gauss.
  • L'aimant supraconducteur situé au LHC 40 000 gauss (avec pour objectif d'atteindre 83 000 gauss)[3] ;
  • celui des IRM de l'ordre de 15 000 à 30 000 gauss[4] ;
  • et celui des spectromètres RMN, jusqu'à 243 000 gauss.
  • Le plus grand aimant à impulsions au monde (situé au NHMFL de Los Alamos) : 600 000 gauss[5].
  • La surface d'une étoile à neutrons, environ 1012 gauss[6] ;
  • et les étoiles magnétiques (magnétars) jusqu'à 1014 gauss.

Notes et référencesModifier