Game Informer

Game Informer
Image illustrative de l’article Game Informer

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Mensuel
Genre Média vidéoludique
Date de fondation
Éditeur GameStop

Rédacteur en chef Andy McNamara
ISSN 1067-6392
Site web www.gameinformer.com

Game Informer est un magazine mensuel américain sur les jeux vidéo, qui présente des articles, des actualités, des stratégies, des critiques de jeux vidéo et des consoles. Le magazine est lancé en lorsque le commerçant de jeux vidéo FuncoLand a commencé à publier un bulletin d'information interne. La publication est maintenant détenue et publiée par GameStop, qui a acheté FuncoLand en 2000. De ce fait, une grande partie de la promotion est faite par l'entreprise, ce qui a contribué au succès du magazine ; il est maintenant le 4e magazine le plus populaire par le nombre d'exemplaires distribués. Depuis, le magazine est devenu un élément important du programme de fidélisation des clients de l'entreprise, PowerUp Rewards, qui offre aux abonnés l'accès à un contenu spécial sur le site officiel.

HistoriqueModifier

Game Informer existe depuis sous la forme d'un magazine de six pages. Il est publié tous les deux mois jusqu'en , date à laquelle il est publié tous les mois.

En 2010, le magazine est devenu le 5e magazine le plus populaire des États-Unis avec cinq millions d'exemplaires vendus, devançant Time, Sports Illustrated et Playboy[1].

En 2011, Game Informer est devenu le troisième plus grand magazine des États-Unis, avec un tirage de huit millions d'exemplaires[2].

Cependant, en 2014, il est descendu à la 4e place avec 6,9 millions d'exemplaires vendus.

Fin , Andy McNamara, rédacteur en chef de longue date, annonce qu'il quitte le magazine pour un nouveau poste dans l'industrie des jeux vidéo et que l'ancien rédacteur en chef Andrew Reiner le remplace[3].

Edition AustralienneModifier

En , Game Informer est lancé en Australie par l'éditeur australien de Gameplayer et de PlayStation Magazine, et l'éditeur Citrus Media[4].

Le , il devient le magazine de jeux vidéo le plus vendu en Australie[5].

RéférencesModifier

  1. (en) Paul Tassi, « Game Informer Jumps a Third in Circulation to Become Fifth Largest Magazine in US », sur Forbes (consulté le ).
  2. (en) Paul Tassi, « GameStop Propels Game Informer to Become 3rd Most Read Magazine », sur Forbes (consulté le ).
  3. (en) « Editor-in-Chief Andy McNamara leaves Game Informer after 29 years », sur washingtonpost.com, (consulté le ).
  4. (en) « Game Informer Magazine Launches Aussie Edition », sur Kotaku Australia, (consulté le ).
  5. (en) « Game Informer Officially Australia's #1 Games Magazine », sur web.archive.org, EB Games Australia, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier