Gabriele Tergit

Gabriele Tergit
Nom de naissance Elise Hirschmann
Naissance
Berlin Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 88 ans)
Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale
écrivain, journaliste
Auteur
Langue d’écriture allemand, anglais

Gabriele Tergit, de son vrai nom Elise Hirschmann, mariée Reifenberg (, Berlin - , Londres) est un écrivain et journaliste allemand.

BiographieModifier

Gabriele Tergit étudie la philosophie et l'histoire. À partir de 1920, elle travaille dans la presse, notamment comme chroniqueuse judiciaire. De 1925 à 1933, elle est membre de la rédaction du Berliner Tageblatt. En 1933, après la prise du pouvoir par les Nazis, les S.A. font une irruption violente dans son appartement. Elle émigre rapidement avec son époux en Tchécoslovaquie, puis dans la même année en Palestine. En 1938, le couple déménage pour Londres où elle continue à travailler pour divers journaux[1].

ŒuvreModifier

En 1931, Tergit publie un roman Käsebier erobert den Kurfürstendamm (« Käsebier conquiert le Kurfustendamm », paru en français en 2017 sous le titre L'Inflation de la gloire : Berlin 1931[2], traduction de Pierre Deshusses). Ce roman berlinois, dans le style de la neue Sachlichkeit, qui décrit une ascension et le déclin éclair d'un chanteur, est un succès et la rend célèbre du jour au lendemain. Dans l'après-guerre, elle ne retrouve plus cette notoriété, malgré la publication en Allemagne d'un second roman en 1951 auquel elle a travaillé depuis 1938[1].

OuvragesModifier

  • 1931, Käsebier erobert den Kurfürstendamm, roman, Rowohlt
  • 1951, Die Effingers, roman
  • 1965, Das Tülpenbüchlein

Notes et référencesModifier

  1. a et b Brauneck 1995, pp. 768-769.
  2. Tergit, Gabriele, 1894-1982. et Impr. CPI Firmin-Didot) (trad. de l'allemand), L'inflation de la gloire : Berlin 1931, Paris, Christian Bourgois éditeur, dl 2017, 445 p. (ISBN 978-2-267-03008-2, OCLC 989735444, lire en ligne)

SourcesModifier

  • (de) Manfred Brauneck (éditeur), 1995, Autorenlexikon deutschsprachiger Literatur des 20. Jahrhunderts, Reineck bei Hamburg, Rowohlt.

Liens externesModifier