Gabriel Lozès

homme politique béninois

Gabriel Lozès, né le à Abomey[1] et mort le à Cotonou (Bénin)[2], fut un médecin de formation et une personnalité politique béninoise.

CarrièreModifier

Il a été ministre de la Santé en 1963-1964 puis ministre des Affaires étrangères de la République du Dahomey (actuel Bénin) en 1964-1965 et secrétaire général du Parti démocratique dahoméen (PDD), le parti unique de Justin Ahomadegbé, puis de l'Alliance démocratique dahoméenne (ADD) après la dissolution du PDD. Il a encore été ministre des Travaux publics, des Mines et des Transports du 7 mai 1970 au 26 octobre 1972. Il a été à plusieurs reprises mis en détention en 1966, 1969 et 1971 pour suspicion de complot contre la sûreté de l'État, dans un pays qui a connu plusieurs coups d'État[3],[4]. Il a par ailleurs été sénateur de la Communauté dont la liste des membres est communiquée le par le Secrétaire Général de la Communauté.

FamilleModifier

Il était le père de Patrick et Guillaume Lozès.

Notes et référencesModifier

  1. Les Élites africaines, Édiafric, 1972
  2. likeorhate.com
  3. Les Anciens Ministres, Ministère des Affaires Étrangères, de l'Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l'Extérieur
  4. Philippe Decraene, "Le projet d’« Union du Bénin » a des chances limitées", Le Monde diplomatique, août 1964

Page modifiée et précisions apportées par son fils Guillaume Lozès, Docteur en littérature française, littératures francophones et comparées.