FujiGen
Création 1960
Siège social Matsumoto
Drapeau du Japon Japon
Activité Instruments de musique
Produits Guitares, basses et autres instruments de musique
Site web www.fujigen.co.jp

FujiGen Gakki (en japonais フジゲン 楽器), plus connu sous le nom de FujiGen, est un fabricant d'instruments de musique basé à Matsumoto, actif depuis 1960. Il est nommé d'après le fameux Mont Fuji, Gen signifiant « instrument à corde » en japonais, et Gakki se traduisant par « instrument de musique ». FujiGen est un sous-traitant pour de nombreuses marques connues telles que Fender, Ibanez et Yamaha ainsi qu'un fabricant en marque propre de guitares électriques (Heartfield et FgN).

HistoriqueModifier

FujiGen démarra sa production de guitares classiques et de violons en 1960, puis de guitares électriques en 1962 . Au début des années 1970 FujiGen commença à fournir des instruments complets ou des pièces détachées pour des compagnies telles que Hoshino Gakki (Ibanez), CSL (Antoria), Kanda Shokai (Greco) et Yamaha. En 1977/1978 FujiGen conclut un partenariat de 'joint venture' avec Roland afin de produire leurs guitares synthétiseurs. En 1981, FujiGen produit ses dernières guitares acoustiques préférant se concentrer sur le marché des guitares électriques, les modèles 'caisse pleine' en particulier. FujiGen acquis en 1981 une première machine à commande numérique (fraiseuse 'CNC') permettant la production en grande série de pièces de bois, et commença aussi à produire ses propres micros fin 1981.

En 1981/1982 FujiGen conclut un contrat avec Fender (lequel durera jusque 1996/1997 et incluait la marque Squier) et en 1983 FujiGen produisait un nombre record de 14,000 guitares par mois, dont 80% étaient dédiées à l'export et 20% au marché domestique Japonais. Vers la fin 1992 FujiGen obtaint une part du contrat Orville, contrat qui prit fin en 1998, suivi d'un contrat de production pour Epiphone (certains modèles solid body uniquement) et pour Gretsch.

À l'heure actuelle, FujiGen poursuit son activité de sous-traitance pour Ibanez et Epiphone notamment, mais en plus petite quantité, une partie importante de la production de guitare électrique mondiale, notamment tout l'entrée de gamme, ayant été transférée vers la Corée du Sud à la fin des années 1980, puis en Chine et en Indonésie à la fin des années 2000. FujiGen dispose aujourd'hui de 3 usines: l'usine Omachi à Ōmachi, l'usine Hirooka (établies en 1992) à Shiojiri et l'usine principale ainsi que son siège à Matsumoto.

Exemple de sa productionModifier

Production initiale :

Production des années 70 :

Production des années 80 et 90 :

SourcesModifier

RéférencesModifier

  • (ja) « Genesis of FujiGen (start of the electric guitar manufacturing) », Matsumoto guitars (Guitar Manufacturers in Matsumoto City), Matsumoto: Junk Guitar Museum : « In the first half of 1960s, FujiGen had subcontracted with Teisco, and manufactured models including: J-1, J-2, EB-1 (similar to EB-18), VN-2, and VN-4; And then, their former factory manager had spin-out to establish a Teisco factory in Toyoshina, called Teisco String Instruments, Company (also known as Matsumoto Teisco). Also, several Kawai models at that time were sometimes manufactured by FujiGen (by the request of trade buyer), to fill the shortage of production of Kawai, and these models are seen on the 1965 photograph of FujiGen office. »
  • (en) « Adventures in Baritone -- 1965 Kingston FVN4 Japanese Electric Guitar », Drowning in Guitars!,  : « ... this one is labeled Kingston, but it’s not a Kawai and it’s not a Teisco. Why is this rare? Well, those were the only two known suppliers for Westheimer Music. Not anymore, because my friends, this guitar was made by Fujigen. ... »
  • (en) « History of Fender JAPAN », Music-Trade.co.jp, a division of Dai-Show Corporation, Yokohama, Japan. : « 1984: CBS sells Fender to its current owners and while waiting for a new USA factory to begin production, Fender Japan models and leftover USA stock were mostly sold in the USA for a few years. »

Liens externesModifier