Franz Nabl

écrivain autrichien
Franz Nabl
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
GrazVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Prix Bauernfeld
Décoration or de Styrie (d)
Prix de la ​​Ville de Vienne de littérature ()
Prix Peter Rosegger ()
Grand prix d'État de littérature autrichien (d) ()
Décoration autrichienne pour la science et l'art (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Franz Nabl.jpg
plaque commémorative

Franz Nabl, né le à Lautschin[1] en Bohême et mort le (à 90 ans) à Graz, est un écrivain autrichien.

BiographieModifier

En 1886 Franz Nabl déménage avec sa famille à Vienne où il passe sa jeunesse. Il étudie le droit, la littérature et la philosophie à l'université. La paysage du sud de la Basse-Autriche fait une telle impression sur lui qu'il en fera le lieu de prédilection de quelques-uns de ses romans. C'est peut-être la raison pour laquelle plus tard les nazis ont fait de Nabl un chantre de la littérature patriotique.

À partir de 1919 il a vécu comme écrivain à Baden bei Wien, et de 1924 à 1927 il a travaillé comme rédacteur à Graz.

DistinctionsModifier

Œuvres (sélection)Modifier

BibliographieModifier

  • Johann Fadinger, Untersuchungen zur Gestalt des jungen Menschen in erzählenden Texten Franz Nabls, Graz, Univ. Diss., 1984.
  • Giovanna Gobbin, Heimat und Einsamkeit in Franz Nabls Erzählung "Der Tag eines Knaben", Venezia, Univ. Dipl.-Arb., 1990.
  • Gottfried Hofmann-Wellenhof, Franz Nabls Roman "Die Galgenfrist". Eine Interpretation im Rahmen des Gesamtwerkes, Graz, Univ. Diss., 1979.
  • Über Franz Nabl. Aufsätze, Essays, Reden, hrsg. v. Kurt Bartsch. Graz u.a., Styria, 1980 (ISBN 3-222-11259-2).
  • Brigitte Noelle, Franz Nabl. Vom Wiener Romancier zur steirischen Integrationsfigur. Monographische Studie, unter besonderer Berücksichtigung seiner Rezeption, Wien, Univ. Diss., 1995.
  • Jan Zimmermann, Die Kulturpreise der Stiftung F.V.S. 1935-1945. Darstellung und Dokumentation, Hrsg. von der Alfred-Toepfer-Stiftung F.V.S., Hamburg, Christians, 2000.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier