Frances Abington

actrice britannique

Frances "Fanny" Abington, née Frances Barton en 1737, morte le , est une actrice britannique.

Frances Abington
Joshua Reynolds - Mrs Abington.jpg
Portrait par Joshua Reynolds, 1771[1].
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

D'origine modeste, elle commence à travailler comme marchande de fleurs, et chanteuse de rues. Son premier surnom, Nosegay Fan, date de son emploi comme fleuriste. Elle devient ensuite l'assistante d'un modiste français, ce qui lui fait découvrir la mode et l'art de s'habiller, et acquérir une connaissance du français[2],[3].

Sa première apparition au théâtre date de 1755 à Haymarket dans le rôle de Miranda, et dans la pièce The Busy-Body de Susanna Centlivre, œuvre de comédie de la Restauration anglaise[4]. En 1759, après un mariage malheureux avec un maître de musique, James Abongton, et désormais connue sous le nom de Mme Abington, elle séjourne cinq ans en Irlande, et y acquiert une célébrité locale. Puis elle revient à Londres en 1765 et est invitée à rejoindre le théâtre de Drury Lane. Elle y reste 18 ans[2],[3].

En , lorsque James Northcote voit son interprétation de la Miss Notable du The Lady's Last Stake de Colley Cibber, il écrit à son frère qu'il n'a « jamais vu un rôle joué de façon si excellente de sa vie, car dans son jeu elle a toute la simplicité de la nature et pas la moindre trace de la teinte théâtrale[5]. » Elle est par ailleurs connue, selon l'historien Antoine Lilti, pour maîtriser les ficelles du puffing, un terme anglais sur une pratique consistant à solliciter des journaux des articles élogieux sur ses interprétations.

Elle est aussi connue pour ses liaisons, par exemple avec le comte Shelburne, futur premier ministre britannique, et pour les portraits d'elle réalisés par Joshua Reynolds[2].

HommageModifier

Notes et référencesModifier

  1. Yale Center for British Art, New Haven.
  2. a b et c Antoine Lilti, Figures publiques : L'invention de la célébrité (1750-1850), Fayard, (lire en ligne).
  3. a et b (en) Encyclopedia Britannica (lire en ligne), « Fanny Abington ».
  4. (en) Chambers Biographical Dictionary, Chambers, , 5 p. (ISBN 978-0-550-18022-3 et 0-550-18022-2).
  5. (en) William T. Whitley, « Letter, 8 April 1772 », dans Artists and Their Friends in England 1700–1799, vol. II, , p. 289.
  6. (en) Working Group for Planetary System Nomenclature, Gazetteer of Planetary Nomenclature 1994, Washington, International Astronomical Union, United States Government Printing Office, , 295 p. (lire en ligne), p. 12.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier