Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clerc.

François Clerc
Image illustrative de l’article François Clerc
François Clerc, joueur de l'ASSE, en avril 2013
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France ASF Andrezieux (president)
Biographie
Nom François Jacques Clerc
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (36 ans)
Lieu Bourg-en-Bresse (France)
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. 2004-2018
Poste Défenseur
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1992-1997Drapeau : France FC Bourg-Péronnas
1997-2004Drapeau : France Olympique lyonnais
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2004-2010Drapeau : France Olympique lyonnais114 0(2)
2004-2005 Drapeau : France Toulouse FC 008 0(0)
2010-2012Drapeau : France OGC Nice071 0(6)
2012-2016Drapeau : France AS Saint-Étienne104 0(3)
2016-2018Drapeau : France Gazélec Ajaccio027 0(2)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2005-2006Drapeau : France France espoirs 003 0(0)
2006-2008Drapeau : France France013 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 23 mai 2018

François Clerc, né le à Bourg-en-Bresse, est un footballeur international français qui évolue au poste de défenseur.

Sommaire

BiographieModifier

En clubModifier

Formation et ascension à l'Olympique lyonnaisModifier

Il découvre le football à l'Olympique Saint-Denis-lès-Bourg puis au FC Bourg Péronnas, le club de sa ville de naissance. Il attire rapidement les recruteurs de Lyon où il arrive en 1997. Gérard Bonneau, responsable de la cellule recrutement lyonnaise, dit de lui qu'il a compensé son absence de talent par une grande capacité de travail[1].

Attaquant d'origine, il se reconvertit d'abord en milieu droit puis en défenseur latéral. Il peine cependant à s'imposer parmi le riche effectif des champions de France. Il est prêté lors de la saison 2004-2005 au Toulouse FC, où il ne participe qu'à sept rencontres de Ligue 1 : son prêt est alors considéré comme un échec.

Il revient à Lyon pour la saison 2005-2006 comme troisième joueur à son poste de latéral droit, derrière Anthony Réveillère et Lamine Diatta. La blessure du premier et l'absence du second due à la Coupe d'Afrique des nations lui permet de faire ses preuves en équipe première[2] en championnat mais surtout en Ligue des champions, notamment contre le PSV Eindhoven. Il fait alors valoir des qualités qui en font l'une des révélations de l'année. Il est à cette époque sélectionné par Raymond Domenech en équipe de France. En concurrence directe avec Anthony Réveillère à Lyon, il devient peu à peu le titulaire du poste durant la saison 2007-2008.

Il inscrit son premier but en Ligue 1 le 2 décembre 2007 contre Strasbourg (victoire finale de Lyon 5-0) après celui inscrit contre l'US Laon en coupe de France lors de la saison 2006-2007.

En août 2008, une rupture des ligaments croisés du genou l'oblige à six mois de convalescence, ce qui a pour effet de mettre alors fin à sa carrière internationale.

Faux-départ à MarseilleModifier

François Clerc est condamné par la cour d’appel d’Aix-en-Provence à payer à l’OM la somme de 130 000  de dommages et intérêts. Le joueur de Lyon avait signé un pré-contrat et s’était engagé le 9 février 2006 avec le club phocéen avant de retirer son engagement et de prolonger son contrat avec l’OL. Après une longue procédure, la cour d’appel d’Aix-en-Provence a reconnu la validité de l’engagement et a condamné le joueur à dédommager le préjudice de l’OM.

Fin de contrat lyonnaise et arrivée à NiceModifier

À l'issue de la saison 2009-2010, son contrat n'est pas prolongé et il quitte Lyon. Sans club, Clerc s'entraine avec l'effectif de l'OGC Nice à partir de mi-août pour entretenir sa condition physique avant de finalement signer un contrat de 2 ans avec le club azuréen. Ironie du sort, il inscrit quelques mois plus tard le but décisif face à Lyon (1-0 a.p) en 16e de finale de la Coupe de France.

En fin de contrat à l'issue de la saison 2011-2012, François Clerc et l'OGC Nice décident d'officialiser la fin de leur collaboration. En deux saisons et 61 matchs de L1 disputés sous le maillot rouge et noir, le numéro 29 s'est érigé en cadre de l'équipe.

AS Saint-ÉtienneModifier

Le , libre de tout contrat, il s'engage avec l'AS Saint-Étienne pour une durée de 3 ans[3] et succède à Albin Ebondo au poste d'arrière latéral droit. Comme à Nice, il porte le numéro 29 et devient très vite le titulaire indiscutable à ce poste. Pour sa première saison à Saint Étienne, il se hisse en finale de la Coupe de la Ligue, remportée 1-0 par les Verts, contre Rennes.

Le 17 mars 2013, François Clerc inscrit son premier but avec l'AS Saint-Étienne, un magnifique extérieur du pied droit, contre le Paris SG. Il permet ainsi à Saint-Étienne d'égaliser dans le chaudron et d'obtenir le point du match nul (2-2). Titulaire dans son couloir, il réalise une première moitié de saison 2013-2014 pleine. La phase retour est cependant plus compliquée, victime de blessures récurrentes, il doit régulièrement céder sa place à Kurt Zouma ou Jonathan Brison.

De nouveau blessé en début de saison 2014-2015, l'AS Saint-Etienne, confrontée à un calendrier chargé, accélère le recrutement d'un latéral droit. François Clerc est désormais confronté à une rude concurrence avec le néo-stéphanois Kévin Théophile-Catherine. Il ne dispute alors que 18 matchs toutes compétitions confondues avant que Théophile-Catherine ne se blesse également lors du début de saison 2015-2016. Face au Dnipro Dnipropetrovsk, il participe à son centième match sous le maillot vert le 5 novembre 2015.

Il déclare sur un plateau télé, en avril 2016, qu'il va quitter l'ASSE à l'issue de la saison.

Gazélec AjaccioModifier

Le 9 juin 2016, il rejoint le club du Gazélec Ajaccio pour deux saisons plus une en option. Le , il annonce qu'il met un terme à sa carrière professionnelle[4].

En sélection nationaleModifier

Après avoir disputé seulement 14 matchs en ligue 1, il est appelé par Raymond Domenech pour le match de l'équipe de France contre la Slovaquie le 1er mars 2006. Il compte 13 sélections en équipe de France et a été sélectionné pour l'Euro 2008. Doublure de Willy Sagnol au début de la compétition, il participe au match décisif de poule face à l'Italie (0-2).

ReconversionModifier

Le 31 mars 2019, il est nommé président du club de national Andrézieux-Bouthéon[5].

StatistiquesModifier

Statistiques de François Clerc au 23 mai 2018[6]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
  France Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
2004-2005   Toulouse FC (prêt) Ligue 1 7 0 - - 1 0 - - - - - - - 8 0
Sous-total 7 0 - - 1 0 - - - - - - - 8 0
2005-2006   Olympique lyonnais Ligue 1 14 0 2 0 1 0 - - C1 5 0 - - 22 0
2006-2007   Olympique lyonnais Ligue 1 21 0 2 1 4 0 1 0 C1 6 0 6 0 40 1
2007-2008   Olympique lyonnais Ligue 1 27 1 5 0 - - 1 0 C1 7 0 7 0 47 1
2008-2009   Olympique lyonnais Ligue 1 9 0 - - - - - - C1 1 0 - - 10 0
2009-2010   Olympique lyonnais Ligue 1 7 0 - - - - - - C1 1 0 - - 8 0
Sous-total 78 1 9 1 5 0 2 0 - 20 0 13 0 127 2
2010-2011   OGC Nice Ligue 1 29 1 4 1 - - - - - - - - - 33 2
2011-2012   OGC Nice Ligue 1 32 4 2 0 4 0 - - - - - - - 38 4
Sous-total 61 5 6 1 4 0 - - - - - - - 71 6
2012-2013   AS Saint-Étienne Ligue 1 31 1 1 0 4 0 - - - - - - - 36 1
2013-2014   AS Saint-Étienne Ligue 1 29 2 - - 1 0 - - C3 4 0 - - 34 2
2014-2015   AS Saint-Étienne Ligue 1 15 0 2 0 - - - - C3 1 0 - - 18 0
2015-2016   AS Saint-Étienne Ligue 1 10 0 - - - - - - C3 6 0 - - 16 0
Sous-total 85 3 3 0 5 0 - - - 11 0 - - 104 3
2016-2017   GFC Ajaccio Ligue 2 18 2 1 0 - - - - - - - - - 19 2
2017-2018   GFC Ajaccio Ligue 2 7 0 - - 1 0 - - - - - - - 8 0
Sous-total 25 2 1 0 1 0 - - - - - - - 27 2
Total sur la carrière 256 11 19 2 16 0 2 0 - 31 0 13 0 337 13

PalmarèsModifier

Il est champion de France à trois reprises en 2006, 2007 et 2008 avec l'Olympique lyonnais. Il remporte également le Trophée des champions en 2006 et 2007 et la Coupe de France en 2008.

Puis ensuite à l'AS Saint-Étienne, il remporte la Coupe de la Ligue en 2013.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier