Frère Adriano (peintre)

peintre espagnol
Frère Adriano
Image dans Infobox.
Crucifixio avec la Vierge, saint Jean et Marie-Madeleine
Musée des beaux-arts, Cordoue
Naissance
?
?
Décès
Autres noms
El hermano Adriano
Nationalité
Activité
Mouvement
Influencé par

Frère Adriano, El hermano Adriano, est un peintre maniériste espagnol, frère convers du couvent des Carmes déchaussés de Cordoue, mort dans ce couvent en 1630, à un âge avancé.

BiographieModifier

On possède peu d'informations sur ce peintre. Il s'agit peut-être du peintre hollandais Adrián León qui a travaillé pour l'évêque Francisco Reinoso Baeza (1597 - 1601) et qui est entré comme novice dans le couvent Saint-Roch des Carmes déchaux de Cordoue, où il a adopté le nom d'Adrián de la Virgen, mais il a fait son testament en 1602[1].

Juan Agustín Ceán Bermúdez le dit disciple de Pablo de Céspedes. Francisco Pacheco, qui l'a rencontré, a reconnu sa grande habileté et l'a appelé fameux peintre[2].

Antonio Palomino de Castro signale qu'il a vécu dans le couvent de son ordre où il a réalisé plusieurs tableaux, plus particulièrement un Christ crucifié avec la Vierge, saint Jean et Marie Madeleine et d'autres figures à mi-corps pour l'antésacristie. Il le dit suiveur de la manière de Rafael Sadeler. Il y a aussi dans l'église, à côté de la porte qui mène à la sacristie, une Madeleine pénitente qui semble être de la main du Titien[3].

RéférencesModifier

  1. Gregorio de Andrés Martínez, Perfil artístico del palentino Francisco de Reinoso, obispo de Cordoba, p. 93, Publicaciones de la Institución Tello Téllez de Meneses, 67, année 1996
  2. Juan Agustin Ceán Bermúdez, Diccionario historico de los mas illustres profesores de las bellas artes en España, tomo 1, p. 4, La Real academia de S. Fernando, Madrid, 1800 (lire en ligne)
  3. Antonio Palomino de Castro y Velasco, El museo pictórico y escala óptica : Practica de la pintura, en que se trata del modo de pintar á el olio, temple y fresco, con la resolucion de todas las dudas que en su manipulacion pueden occurir, tomo 2, p. 435, Imprenta de Sancha, Madrid 1797 (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Juan Agustin Ceán Bermúdez, Diccionario historico de los mas illustres profesores de las bellas artes en España, tomo 1, p. 4, La Real academia de S. Fernando, Madrid, 1800 (lire en ligne)
  • Antonio Palomino de Castro y Velasco, Las vidas de los pintores y estatuarios eminentes españoles, que con sus heroycas obras, han ilustrado la Nacion, p. 44, Londres 1742 (lire en ligne)