Ouvrir le menu principal

Article général Pour un article plus général, voir grand port maritime de Marseille.

La forme 10 est une forme de radoub qui est située au sud de la France dans le grand port maritime de Marseille (GPMM).

DescriptionModifier

Cette forme est dans le 16e arrondissement de la ville de Marseille, elle est située au nord du port de Marseille dans le quartier de l'Estaque. Ces dimensions sont de 465 mètres de long pour 85 mètres de large pouvant contenir 450 000 m3 d'eau. A l'heure actuelle il s'agit de la plus grande forme de radoub de Méditerranée[1], et se situe à la troisième place mondiale[2] derrière les villes de Dubaï et de Lisbonne.

HistoireModifier

Construite au début des années 1970, elle fut mise en service en . À l'époque elle était particulièrement destinée aux pétroliers. Au cours des années 1980, son activité diminue fortement notamment au profit des chantiers de réparations navales en Chine. Au début des années 2000 cette forme est même complètement laissée à l'abandon, durant une période d'une dizaine d'années. Puis en 2012 elle est repris par des opérateurs italiens qui en collaboration avec le GPMM entreprennent des travaux afin de redonner vie à cette forme. Cet engouement est notamment lié à l'expansion du nombre de navire de croisière naviguant en Méditerranée, et faisant fréquemment escale dans le port de Marseille. Les navires de croisière étant de plus en plus grands, les mensurations de la forme 10 sont un avantage considérable et permettent de séduire les principaux armateurs pour l'entretien et la réparation de leurs navires, mais aussi pour les compagnies de croisières car cette forme est capable d'accueillir les plus grands paquebots du monde[1]. La livraison de cette forme était initialement prévue pour mais suite à la succession de nombreux imprévues cette dernière a été livrée en . Cependant le bateau-porte permettant la fermeture de cette cale sèche n'a pu être livré en même temps ;l'ancien bateau porte permet actuellement de fermer cette cale en attendant la réception du bateau commandé. Après plus de 17 ans de fermeture, la forme numéro 10 a pu accueillir son premier navire le 24 octobre 2017, afin d'y réaliser l'installation de filtres à particules (scrubber) pour le MSC Orchestra qui est un navire de croisière.

ÉconomieModifier

La ville de Marseille ainsi que celles de Toulon et de la Ciotat sont connues pour leurs grands chantiers de réparation navale, ces chantiers sont bénéfiques pour l'économie locale et régionale. Concernant le port de Marseille il est constitué de 10 formes, les formes 1 à 7 sont situées dans la partie centrale du port, les formes 8, 9 et 10 sont elles situées dans la partie nord du port à proximité direct des terminaux de croisière ; ces dernières sont exclusivement opérées par la société Chantier naval de Marseille. Les formes 1 à 7 sont quant à elles exploitées par différentes entreprises telles que Sud-Marine et Palumbo par exemple. L'industrie maritime est génératrice d'emploi dans le département des Bouches-du-Rhône, mais également au niveau régional, d'après l'institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) il y aurait 120 000 emplois[3] directement liés au secteur maritime ce qui en fait la première région maritime de France.

Notes et référencesModifier