Fables (nouvelles, 1895)

recueil de nouvelles de Robert Louis Stevenson

Fables
Image illustrative de l’article Fables (nouvelles, 1895)
illustration de la fable Le Lecteur, dessin de 1914 par E. R. Herman

Auteur Robert Louis Stevenson
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Recueil de nouvelles fantastique
Version originale
Langue Anglais
Titre Fables
Éditeur Longman's Magazine
Date de parution 1895
Version française
Traducteur Pierre-Alain Gendre
Éditeur Payot et Rivages
Date de parution 1990
Nombre de pages 101
ISBN 978-2869303461

Fables est un recueil de 22 petites nouvelles écrites par Robert Louis Stevenson.

Écriture et éditionModifier

D'après les témoignages de ses proches, Stevenson travailla à ces récits de 1874 à sa mort. L'ensemble fut édité peu de temps après son décès, en août et septembre 1895 dans le Longman's Magazine[1].

Liste des fablesModifier

  • Les Personnages du récit (The Persons of the Tale)
  • Le Naufrage (The Sinking Ship)
  • Les Deux allumettes (The Two Matches)
  • Le Malade et le pompier (The Sick Man and the Fireman?)
  • Le Diable et l'aubergiste (The Devil and the Innkeeper)
  • Le Pénitent (The Penitent)
  • La Peinture jaune (The Yellow Paint)
  • La Maison d'antan (The House of Eld) : La plus célèbre et la plus noire nouvelle du recueil, elle commence par cette phrase terrifiante : « Dès qu'un enfant était en âge de parler, on lui mettait les fers... »
  • Les Quatre réformateurs (The Four Reformers)
  • Un Homme et son ami (The Man and his Friend)
  • Le Lecteur (The Reader)
  • Le Citoyen et le voyageur (The Citizen and the Traveller)
  • Le Visiteur de marque (The Distinguished Stranger)
  • Les Chevaux de trait et le cheval de selle (The Cart-Horses and the Saddle Horse)
  • Le Têtard et la grenouille (The Tadpole and the Frog) : La plus courte et la plus drôle des fables, 28 mots suffisent à Stevenson :

“Be ashamed of yourself”, said the frog.

“When I was a tadpole, I had no tail.”

“Just what I thought!” said the tadpole.

“You never were a tadpole.”

«- Honte à toi, dit la grenouille, quand j'étais un têtard, je n'avais pas de queue.

- C'est bien ce que je pensais, dit le têtard, tu n'as jamais été un têtard.»

  • Il y a du vrai (Something in It)
  • Foi, peu de foi et pas de foi du tout (Faith, Half-Faith, and No Faith at All)
  • La Pierre de touche (The Touchstone)
  • La Petite chose (The Poor Thing)
  • Le Chant du silence (The Song of the Morrow)
  • L'Horloger (The Watchmaker) : Conte philosophique hilarant où l'on suit le destin d'une civilisation de microbes vivant dans une carafe.
  • Le Singe de science (The Scientific Ape)

BibliographieModifier

  • Robert Louis Stevenson (trad. Pierre-Alain Gendre), Fables, Corti, , 160 p. (ISBN 978-2714301260)
  • Raphaël Luis, « “A sound in the wind” : les Fables de R. L. Stevenson, une expérimentation fantastique. », In : Otrante : art et littérature fantastiques, Kimé, , Ecosse et Irlande fantastiques,‎ , p. 33-45 (lire en ligne)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Stevenson, Intégrale des nouvelles, tome 2, éditions Phébus libretto, 2001