Externat de médecine en France

(Redirigé depuis Externat de médecine)
Externat de médecine
Appellation
Étudiant des services hospitaliers (Qualification officieuse: Externe des services, étudiant des services)
Secteur d'activité
Formation initiale des études médicales.
Compétences requises
Acquisition de la relation patient-malade, apprentissage de la sémiologie, formation au diagnostic et à la thérapeutique.
Niveau de formation
Deuxième cycle des études médicales
Salaire
Indemnités de stage, indemnités de gardes.

L'externat constitue un ancien mode de formation des étudiants de médecine au sein des hôpitaux, notamment au cours du XIXe siècle. L'admission s'y faisait par concours et était préalable à la présentation du concours de l'internat. Il existait de fait une formation à deux vitesses : l'une dispensée exclusivement par l'université, l'autre dispensée exclusivement par l'hospice ou l'hospital (termes anciens conservés).

Aujourd'hui, l'externat désigne par abus de langage le deuxième cycle des études médicales, et plus particulièrement les trois dernières années de ce cycle, dénommées respectivement DFASM1 (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales) DFASM2 ou DFASM3. Les épreuves classantes nationales sanctionnent la fin du DFASM3 et conditionnent l'accès à toutes les spécialités, chirurgicales ou médicales, y compris la médecine générale.

Il a la particularité d'associer un enseignement théorique au sein de la faculté de médecine et un enseignement pratique, au contact des malades, au sein des CHU et dans les cabinets de médecins généralistes. Il se distingue ainsi de l'ancien mode de formation.

Notons dès à présent que la dénomination d'externe est également un abus de langage très largement développé au sein du milieu facultaire.

Le code de santé publique désigne l'externe par le titre d'étudiant hospitalier, définit très approximativement ses compétences et précise les responsabilités de l'hôpital et de la faculté envers lui. Les textes légaux lui assignent la tâche particulière de gérer le dossier médical des patients qu'il est amené à fréquenter.

Les étudiants hospitaliers ont un double statut d'agent public et d'étudiant universitaire ; à ce titre, ils participent à l'activité des services et notamment à la permanence des soins (gardes). Ils sont formés par les personnels hospitaliers, et notamment hospitalo-universitaires, au CHU et par des personnels universitaires et essentiellement hospitalo-universitaire à l'université.

Ils sont soumis aux mêmes obligations professionnelles et déontologiques que les agents publics en poste à l'hôpital mais ne perçoivent aucun traitement. Au regard de leur présence en stage et de leurs gardes, le centre hospitalier universitaire leur verse mensuellement une indemnité de présence et une indemnité de garde, toutes deux fixées par arrêté du ministère chargé de la santé.

L'évolution naturelle des étudiants hospitaliers est de passer les épreuves classantes nationales pour devenir interne des hôpitaux.

Notes et référencesModifier

Jacques Poirier, L’externat des hôpitaux de Paris (1802-1968), collection Histoire des sciences, Paris, Hermann, 394 p. (ISBN 978-2-7056-8426-6). 22 euros

Voir aussiModifier