Explosion de la mine de Nanaimo

accident minier en 1887

L'explosion de la mine de Nanaimo est survenue le 3 mai 1887 à Nanaimo, en Colombie-Britannique, au Canada, tuant 150 mineurs. Seuls sept mineurs ont survécu et la mine a brûlé pendant une journée entière.

Monument de l'explosion de l'esplanade no 1 (voir la galerie pour le détail du texte)

ExplosionModifier

L'explosion a commencé profondément sous terre dans la mine de charbon numéro un après que des explosifs aient été posés de manière incorrecte. Bien que de nombreux mineurs soient morts sur le coup, d'autres ont été piégés par l'explosion et les incendies qui ont suivi[1]. La plupart des mineurs ne sont pas morts des explosions primaires ou des incendies, mais beaucoup sont morts d'étouffement au gaz toxique plusieurs heures après les explosions initiales.[2] Ces hommes ont écrit des messages d'adieu dans la poussière de leurs pelles. Près de 150 enfants ont perdu leur père et 46 femmes sont devenues veuves.[3] Une plaque au pied de Milton Street commémore l'événement.

Bien que des documents antérieurs évaluent le nombre de morts à 148, les chercheurs ont depuis révisé le nombre à 150, dont 53 travailleurs chinois. Les travailleurs chinois ont été répertoriés dans l'enquête gouvernementale et dans le rapport annuel du ministre des Mines comme "Chinois, noms inconnus", suivi d'un numéro d'étiquette. Les employeurs de la Colombie-Britannique n'ont pas eu à signaler le décès d'employés chinois jusqu'en 1897. Certains récits suggèrent que 48 des 53 mineurs portaient le nom de famille Mah, les dossiers ont peut-être été détruits lorsque le quartier chinois de Nanaimo a été entièrement brûlé en 1960[4]. Le monument sur Milton Street répertorie les noms des mineurs blancs, mais seulement le nombre de mineurs chinois, qui ont été accusés par de nombreux Nanaimoites blancs d'avoir provoqué la catastrophe, affirmant qu'ils ne pouvaient pas lire les panneaux ou les instructions.

Exploité par la Vancouver Coal Company, la mine numéro un a ouvert en 1884 au pied de la rue Milton à Nanaimo. Ses puits et tunnels s'étendaient sous le port jusqu'à Protection Island, Newcastle Island et la rivière Nanaimo. Après l'explosion, la mine a rouvert et a produit 18 millions de tonnes de charbon avant de fermer définitivement en 1938.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier