Exploration Flight Test 1

premier vol prévu sans équipage du véhicule spatial Orion

Exploration Flight Test 1
Insigne de la mission
Décollage de EFT-1.
Décollage de EFT-1.
Données de la mission
Vaisseau Orion
Équipage Aucun
Lanceur Delta IV Heavy
Date de lancement 5 décembre 2014[1]
Site de lancement Kennedy Space Center
Date d'atterrissage 5 décembre 2014
Site d'atterrissage Océan Pacifique
Orbites Vol orbital (2 orbites)
Altitude orbitale Altitude orbitale
Inclinaison orbitale 28,6°
Navigation
Animation d'un lancement d'une capsule Orion vers la lune avec un lanceur Space Launch System.

Exploration Flight Test 1 ou EFT-1 (précédemment connu sous le nom d'Orion Flight Test 1 ou OFT-1) est le premier vol du véhicule spatial Orion. Son lancement a lieu le 5 décembre 2014 au sommet d'un lanceur Delta IV Heavy depuis l'aire de lancement 37B de la base de lancement de Cap Canaveral. Le vaisseau, n'emportant pas d'équipage, effectue deux orbites terrestres, avec un grand apogée pour la deuxième orbite et une rentrée atmosphérique à haute vitesse (20 000 mph soit environ 32 000 km/h)[2]. Ce vol a pour but de tester les systèmes de vol du vaisseau afin de le préparer pour de futures missions habitées. Il peut donc être comparé avec la mission Apollo 4, qui permit de valider plusieurs étapes nécessaires à l'envoi ultérieur d'hommes sur la Lune.

Objectifs de la missionModifier

L'objectif de ce premier vol est de tester plusieurs systèmes de la capsule Orion, et notamment les différentes phases de séparations, l'avionique, le bouclier thermique, les parachutes et les opérations de récupération. Le vol est assuré aux moyens du lanceur Delta IV Heavy, les suivants devant utiliser le lanceur Space Launch System (actuellement en développement) dès son premier lancement en 2021 (au 13/05/2020).

La préparation de la capsuleModifier

La capsule Orion est construite par Lockheed Martin. Le 22 juin 2012, la construction prend fin, au centre d'assemblage de Michoud (Louisiane). La capsule est ensuite transportée au centre spatial Kennedy, où l'assemblage du vaisseau est finalisé.

Le lanceur Delta IV Heavy ait mis en position verticale le . L'intégration avec la capsule aura lieu vers la mi-novembre 2014.

Le 30 octobre 2014, la NASA annonce que la capsule pour le vol EFT-1 est terminée et qu'elle sera prête pour l'intégration avec le lanceur le 10 novembre 2014.

Déroulement du volModifier

Le vol dure quatre heures et demie comme prévu. La capsule effectue deux orbites autour de la terre. L'altitude maximale est d'environ 5 800 km. Cette altitude élevée permet au vaisseau d'atteindre une vitesse de rentrée atmosphérique de près de 32 000 km/h (8 900 m/s), ce qui expose son bouclier thermique à des températures de l'ordre de 2 200 °C, c'est-à-dire 80 % de la température qui résultera d'une rentrée dans le cadre d'une mission lunaire.

Durant le vol, le module de commande, le module de service et la tour de sauvetage furent évalués. Le vaisseau reste arrimé à l'étage supérieur du lanceur jusqu'au début de la rentrée atmosphérique. Il utilise des batteries internes plutôt que des panneaux photovoltaïques, qui ne furent pas installés.

Après l'amerrissage dans l'océan Pacifique, les équipes de récupération récupère le module de commande et l'utilise pour un test d'interruption d'ascension.

Les données de vol seront analysées lors de la revue de conception critique (Critical Design Review, ou CDR) à l'été 2015.

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

  1. (en) Jason Rhian, « NASA's EFT-1 mission slips to December », sur spaceflightinsider.com, (consulté le 30 juillet 2014)
  2. (en) Chris Bergin, « EFT-1 Orion receives hatch door – Denver Orion ready for Modal Testing », sur nasaspaceflight.com, (consulté le 24 janvier 2013)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier