Ouvrir le menu principal
Eugène Renduel
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
BeuvronVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Eugène Renduel est un éditeur français né le à Lormes (Nièvre) et mort le 19 octobre 1874 à Beuvron (Nièvre)[1].

BiographieModifier

 
Venezia la bella d'Alphonse Royer paru chez Renduel en 1834, illustré par Célestin Nanteuil.

Après avoir débuté comme clerc chez un avoué de Clamecy, Eugène Renduel s'installe à Paris en 1819. D'abord employé chez un libraire, il ouvre sa propre librairie en 1828, au 22 rue des Grands-Augustins, et devient rapidement l'éditeur attitré des écrivains romantiques. Au cours des années 1830, il prend part à toutes les réunions de la jeune école et fréquente les célébrités, encore débutantes pour la plupart, du monde littéraire de l'époque. Entre 1831 et 1838, il publie entre autres les œuvres de Victor Hugo, Charles Nodier, Eugène Sue, Sainte-Beuve, Alfred de Musset, Théophile Gautier, Lamennais, Pétrus Borel. Il finit par abandonner le Gaspard de la nuit d'Aloysius Bertrand sept ans après avoir passé traité avec son auteur. Pour la réalisation des gravures, Eugène Renduel fait appel aux plus célèbres illustrateurs de l'époque, Célestin Nanteuil, Louis Boulanger, Tony Johannot.

En 1838, il achète le château de Beuvron (Nièvre) et les terres agricoles liées, il s'y retire pour raison de santé deux ans plus tard, renonçant à toute activité éditoriale.

Propriétaire fermier, il sera maire de sa commune, jusqu'à une première attaque en 1873[2].

RéférencesModifier

  1. Frédéric Barbier, « Eugène Renduel, éditeur de Heinrich Heine », Revue germanique internationale,‎ , p. 103–114 (ISSN 1253-7837, DOI 10.4000/rgi.671, lire en ligne, consulté le 26 octobre 2016)
  2. Adolphe Jullien, Le romantisme et l'éditeur Renduell, Paris, Fasquelle, (lire en ligne), p 6

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :