Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ehlers.

Ernst Ehlers
Naissance
Pinneberg (Allemagne)
Décès (à 70 ans)
Kiel
Origine Allemagne
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand

Drapeau de l'Allemagne nazie Allemagne nazie
Arme War Ensign of Germany (1903-1918).svg
Flag of the Schutzstaffel.svg Schutzstaffel
Grade SS-Obersturmbannführer
Conflits Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes responsable de la déportation des Juifs belges

Ernst Ehlers né à Pinneberg, le et décédé à Kiel, le était SS-Obersturmbannführer. Durant la Seconde Guerre mondiale, il était à la tête du service de sécurité de Bruxelles qui avait en charge la déportation des juifs. En sa qualité de Befehlshaber der Sicherheits (BdS) c'est-à-dire, délégué du chef de la Police de sécurité (SIPO) et du Service de la sécurité (SD), la Sipo-SD, il endosse une grande part de responsabilité dans la déportation et l'extermination des Juifs en Belgique et au Nord de la France. Sous son administration, sous prétexte d'une "convocation à Malines" pour le travail obligatoire, les juifs étaient tenus de se présenter à la Caserne Dossin d'où ils étaient déportés vers Auschwitz. 25 000 juifs et tsiganes furent ainsi déportés entre 1942 et 1944 au départ du territoire belge.

Après la guerre, il était juge à la Cour administrative dans le Schleswig-Holstein. Le , dans le cadre du Procès de Kiel, il devait comparaître devant un tribunal de guerre pour les crimes contre l'humanité perpétrés durant la guerre. Il se suicida le pour échapper à son jugement. Kurt Asche son subalterne comparut donc seul. Il fut condamné à sept années de réclusion en raison, dirent les juges, de son grand âge.

La partie civile du procès fit paraitre un livre scientifique sur la Shoah en Belgique, une première, qui fut rédigé par Maxime Steinberg[1].

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. Maxime Steinberg, Dossier Bruxelles Auschwitz, Bruxelles, Comité de soutien à la partie civile dans le procès des officiers SS Ehlers, Asche, Canaris, responsables de la déportation des Juifs de Belgique., , 223 p.