Ouvrir le menu principal

Ennemond Alexandre Petitot

architecte français
Ennemond Alexandre Petitot
F.Gabbi Ennemond Petitot.jpg
Ennemond Alexandre Petitot, portrait par Filippo Gabbi
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Ennemond Alexandre Petitot est un architecte français du XVIIIe siècle, né à Lyon en 1727 et mort à Parme en 1801.

BiographieModifier

Il suit l'Académie d'Architecture à Paris avant de se rendre auprès de l'Académie française à Rome en 1746 après avoir remporté le prix de Rome l'année précédente.

Il rejoint Parme en 1753 avec le titre de premier architecte de la cour et instructeur à l'Académie des Beaux arts nouvellement créé. Le Premier ministre Guillaume Du Tillot, qui mène une politique réformiste et éclairée, commissionne Petitot pour la rénovation des nombreux monuments symboles de Parme : le Palazzo Ducale de Colorno, le palais de Parme.

De 1759 à 1760 son activité est particulièrement intense, on compte le Théâtre de la Cour, la façade de l’église de San Pietro, la Bibliothèque Palatina. Petitot s’occupe aussi d’aménagement urbain avec des réalisations qu’il fait conjointement avec le sculpteur Jean Baptiste Boudard.

En 1769, il organise les festivités et les décors pour le mariage du duc Ferdinand avec Marie-Amélie de Habsbourg-Lorraine, aidé de nombreux artistes à la cour, comme Simon Jean François Ravenet et Giovanni Volpato.

Lors de la disparition de Guillaume Du Tillot de la scène politique, Petitot est écarté de la cour mais participe à ses activités au sein de l’académie.

Il meurt à Parme en 1801 dans sa maison de campagne de Marore.

BibliographieModifier

  • (it) Giuseppe Cirillo, Petitot, un artista del settecento europeo a Parma Grafiche STEP, Parma, 1997
  • (it) Cristina Erenda, Ennemond Alexandre Petitot, vol I et II, Université de Florence, faculté d'Architecture, 1995-1996
  • (it) Marco Pellegri, E. A. Petitot 1727-1801, architetto francese alla Real Corte del Borbone di Parma, tip. Già Cooperativa Tommasini, Parma 1965.

Voir aussiModifier

NotesModifier